La Colombie

Portes ouvertes! L’UEFA lève la limite d’audience de 30% dans les stades

31 mars 2021 – 10h30



Pour:

Agence AFP

L’UEFA a mis fin mercredi à la limite de 30% de spectateurs dans les stades en vigueur depuis octobre dernier, laissant aux autorités locales le soin de décider d’éventuels chiffres, notamment en vue du Championnat d’Europe de football (11 juin-11 juillet).

« Compte tenu du fait que les 55 associations membres de l’UEFA sont confrontées chacune à une situation différente dans la gestion de la pandémie, une telle limitation n’est plus nécessaire », explique l’instance après avoir rencontré son comité exécutif.

L’organisation maintient en tout cas l’interdiction de se rendre au stade pour les supporters venant de l’étranger, « jusqu’aux finales des compétitions interclubs », c’est-à-dire la Ligue des champions (29 mai à Istanbul, Turquie) et la Ligue Europa (26 mai à Gdansk, Pologne).

« Il sera possible d’avoir des fans des deux équipes en finale, mais pas des fans des équipes en visite avant la finale », a déclaré un porte-parole à l’AFP.

Sa décision prend effet ce jeudi et s’applique également aux compétitions de futsal, qui jusqu’à présent se déroulaient à huis clos.

L’UEFA permet ainsi aux douze villes organisatrices du Championnat d’Europe de football, réparties dans douze pays, de remplir leurs stades si elles le souhaitent.

Leurs projets d’accueil des téléspectateurs doivent être livrés d’ici le 7 avril à l’instance, qui les approuvera ou les rejettera le 19 avril dans son prochain comité exécutif.

L’organisation a en tout cas exclu à la mi-mars que certains matchs du tournoi se déroulent à huis clos, obligeant ainsi les autorités locales à promettre l’admission d’un certain nombre de spectateurs s’ils ne souhaitent pas voir leurs matches transférés dans un autre pays.

Cette revendication, au milieu de la crise sanitaire et de la diffusion de variantes plus contagieuses, a été mal accueillie en Allemagne, qui doit organiser quatre matchs à Munich et interdit la présence du public dans les stades depuis mars 2020.

La Roumanie, en revanche, a annoncé le 18 mars qu’elle étudiait une limite d’au moins 25% du public à la Nationala Arena de Bucarest.

Le Danemark, pour sa part, prévoit d’accueillir au moins 11 000 spectateurs par match pour les quatre matchs programmés à Copenhague, bien que le gouvernement se réserve la possibilité de réduire ce nombre si la situation sanitaire se détériore.

En revanche, le Comité exécutif de l’UEFA a «approuvé à l’unanimité» la date du 19 avril pour officialiser les nouveaux formats de compétitions interclubs pour l’après 2024, notamment la réforme de la Ligue des champions.

La précision était importante après que l’Association des clubs européens (ECA), qui est représentée à l’UEFA, a déclaré mardi qu’elle n’était « pas en mesure d’approuver formellement » la réforme.

Le «lobby» des clubs européens a montré sa volonté de débattre des formats de compétition «en même temps» que leurs propres liens avec l’UEFA, définis dans un protocole qui expire avant 2024.

Selon deux sources proches du dossier, plusieurs grands clubs ont demandé mardi un plus grand contrôle de UCC SA, la filiale de l’UEFA qui gère les affaires commerciales depuis 2017 et joue donc un rôle clé dans le partage du gâteau des droits télévisuels.

En revanche, l’UEFA a autorisé cinq changements par équipe et par match pendant le championnat d’Europe en juin et juillet.

La règle sera également étendue à la phase finale de l’UEFA Nations League, qui sera disputée par la France, la Belgique, l’Espagne et l’Italie en octobre à Turin et Milan.

Cette règle est déjà appliquée en Ligue des champions et en Ligue Europa, ainsi que lors des éliminatoires de la Coupe du monde pour Qatar-2022 dans la zone UEFA.

Vous pourriez également aimer...