Le Brésil

Qu’est-ce que le portail de transparence ?

Lampe s'allume sur une table.  Image d'illustration pour la transparence.
Photo: Pixabay

Vous avez probablement entendu quelqu’un dire que « les Brésiliens paient beaucoup d’impôts, mais reçoivent peu de services publics en retour », n’est-ce pas ?

Mais peut-on vérifier ce genre d’information ? Quelles preuves tangibles avons-nous de l’utilisation des ressources publiques pour faire ces revendications ?

Chez Politize, nous valorisons l’éducation politique comme un moyen d’exercer la citoyenneté et de former des leaders communautaires. De plus, nous démontrons plusieurs outils qui nous sont également essentiels pour jouer notre rôle de citoyen actif. C’est pourquoi, dans ce contenu, notre équipe vous présente un outil indispensable pour le suivi du secteur public par le citoyen : le Portail de la transparence.

Il nous accompagne pour comprendre de quoi il s’agit, quelle est sa fonction et quelques conseils pour utiliser le Portail.

Après tout, qu’est-ce que le Portail Transparence ?

Selon le site Internet,

[…] le portail de la transparence du gouvernement fédéral est un site en libre accès, où les citoyens peuvent trouver des informations sur comment l’argent public est utilisé, ainsi que d’être informé sur les questions liées à la gestion publique au Brésil.

Un autre concept très éclairant, selon Sa, Silva, Araujo et Soeiro (2018), est que

« Le portail de la transparence est un canal par lequel les citoyens peuvent suivre les utilisation des ressources fédérales prélevés sur les impôts sur la prestation de services publics à la population, en plus de se renseigner sur d’autres questions liées à l’administration publique fédérale. (p. 2)

Par conséquent, en utilisant le Portail Transparence, les citoyens peuvent vérifier comment les ressources publiques sont utilisées. C’est un outil extrêmement utile pour exercer la démocratie, puisque tout citoyen, à travers elle, peut jouer le rôle de inspecter l’état et savoir si les ressources publiques sont correctement gérées.

Transparence publique : tout le monde a le droit

Il est à noter que le Portail de la transparence n’est pas un moyen électronique créé volontairement par le gouvernement pour que les citoyens puissent suivre en temps réel les revenus et dépenses de l’Exécutif et de l’Union, mais plutôt un obligation régies par la Constitution fédérale, la loi sur la transparence publique et la loi sur la responsabilité fiscale.

Selon la Constitution fédérale, chap. moi, art. 5, article XXXIII,

Article 5

[…]

XXXIII- toute personne a le droit de recevoir des informations d’intérêt privé, d’intérêt collectif ou général, de la part des organismes publics., qui sera prévue dans le délai de la loi, sous peine de responsabilité civile, à l’exception de ceux dont le secret est indispensable à la sécurité de la société et de l’Etat.

En plus de ce droit, nous avons la loi sur la transparence publique n° 12 527, qui dit à l’art. 5°, et ajoute immédiatement au ch. II, art. 6e que

Article 5 Il est du devoir de l’Etat de garantir le droit d’accès à l’information., qui sera franchisé, à travers des procédures objectives et agiles, dans un langage transparent, clair et facile à comprendre.

[…]

Article 6 Il appartient aux organes et entités de la puissance publique, sous réserve des règles et procédures spécifiques applicables, d’assurer :

JE – une gestion transparente de l’information, offrant un large accès à celle-ci et sa diffusion;

II – la protection de l’information, garantissant sa disponibilité, son authenticité et son intégrité ; et

III – protection des informations confidentielles et des informations personnelles, en respectant leur disponibilité, leur authenticité, leur intégrité et les éventuelles restrictions d’accès.

Et, enfin, la Loi de Responsabilité Fiscale (LC n°101/2000 et LC n°131/2009), qui concerne l’accès à l’information sur les exécutions budgétaires et financières des pouvoirs publics par la société, notamment à l’art. 48 de la loi complémentaire n° 101/2000 stipule que

[…] de l’art. 48ème. Ce sont des instruments de transparence de la gestion budgétaire, qui seront largement diffusés, y compris dans les médias électroniques accessibles au public : plans, budgets et lois d’orientation budgétaire ; la reddition des comptes et l’opinion préalable respective ; le rapport de synthèse sur l’exécution du budget et le rapport de gestion budgétaire ; et des versions simplifiées de ces documents.

En plus de cela, il existe également la loi complémentaire n° 131/2009 liée à la LRF, qui définit les délais de mise en œuvre des portails de transparence dans lesquels le données économiques et financières des entités publiques, ainsi que les rapports nécessaires au suivi des comptes publics par la société.

En d’autres termes, c’est devoir de l’État de donner accès aux informations de l’administration publique – dans ce cas, cela signifie l’accès aux informations financières, contractuelles et autres du secteur public à la société – et il est droit pour que les Brésiliens aient accès à ces informations, facilement et dans un langage clair.

Alors, que pouvez-vous trouver sur le Portail Transparence ?

Les fonctions du portail sont diverses. Vous y trouverez des informations pour une simple inspection de votre mairie ou même pour facturer le gouvernement fédéral.

Le Portail donne détailler et transparence information, que ce soit pour la compréhension du citoyen ou par décision légale. Au sein de cet univers, les données sont mises à disposition sur :

Le Portail Transparence fournit des informations sur la gestion publique du Pouvoir Exécutif et de la sphère fédérale. Cela signifie qu’il est possible d’obtenir des informations sur les marchés financiers et gouvernementaux auprès de tous organes liés au pouvoir exécutif et à l’Union fédérale – tels que, par exemple, les gouvernements locaux, les bureaux, les fonctionnaires, un État, les dépenses liées aux coronavirus, les offres, entre autres. En outre, il est également possible d’accéder à des informations sur les dépenses ou les revenus des entités étatiques – telles que Bancos SA : Caixa Econômica Federal, Banco do Brasil, BNDES ou Petrobrás -, ainsi qu’à des informations sur les programmes sociaux – tels que Minha Casa Minha Vida, Lei Rouanet, etc. -. Quoi qu’il en soit, le portail contient des informations complètes sur tous dépenses, contrats, offres, revenus, etc. du secteur public.

Il convient de rappeler que, selon la loi complémentaire 131/2009, l’entité (c’est-à-dire l’organe ou l’objet du pouvoir exécutif) qui ne divulgue pas d’informations dans le délai établi dans le portail de transparence sera soumise à ne pas recevoir de transferts volontaires . Dans ce cas, il s’agit de transferts volontaires :

[…] les ressources financières transférées par l’Union aux États, au District fédéral et aux municipalités à la suite de l’exécution d’accords, d’accords, d’ajustements ou d’autres instruments similaires, dont le but est de réaliser des travaux et/ou des services d’intérêt commun (PORTAL DA TRANSPARÊNCIA , 2017)

Pourquoi chaque citoyen devrait-il connaître le Portail Transparence ?

Selon Martins et Despoli (2013), sur l’importance du Portail Transparence, il est considéré que

« Le gouvernement brésilien estime que la transparence est le meilleur antidote à la corruption, car c’est encore un autre mécanisme pour inciter les gestionnaires publics à agir de manière responsable et permet à la société, avec l’information, de collaborer avec le contrôle des actions de ses gouverneurs, afin de vérifier si les ressources publiques sont utilisées comme elles le devraient. (p. 98-99)

Par conséquent, le Portail est un outil permettant aux citoyens d’exercer le rôle de tutelle de l’État. Ainsi, disposant d’informations sur la gestion publique, il est plus facile charge et question comment les ressources publiques sont utilisées pour la société. Pour que tout citoyen puisse devenir critique et actif dans sa communauté, exigeant et inspectant le secteur public.

Défis actuels du Portail Transparence

malgré [quase] Toutes les informations du secteur public, le Portail Transparence présente encore des difficultés pour les différents utilisateurs. Comme indiqué par Sa, Silva, Araujo et Soeiro (2018),

« L’information peut même être mise à disposition sur le portail [da transparência], mais tous ne sont pas de un accès facile et aussi ne sont pas aussi clairs qu’ils devraient l’être pour l’utilisateur qui recherche l’information..  » (p. 5)

Selon les auteurs, certains États sur le site Web ne publient pas (ou même le font, mais dans une langue qui ne convient pas à la plupart des lecteurs) de documents liés au budget public, tels que le Plan pluriannuel et le Rapport de gestion budgétaire. du Pouvoir Exécutif.

En bref, le plan pluriannuel

c’est une planification gouvernementale à moyen terme établie par le gouvernement qui établit les orientations, les objectifs et les buts de l’administration publique, organisés en programmes, structurés en actions, qui se traduisent par des biens et des services pour la population.

Alors que le rapport de gestion fiscale

[…] c’est l’un des instruments de Transparence de la Gestion Fiscale créé par la Loi de Responsabilité Fiscale (LRF). Le RGF a pour objectif de contrôler, suivre et faire connaître le respect des limites fixées par le LRF : Dépenses de Personnel, Dette Nette Consolidée, Octroi de Garanties et Contrats d’Opérations de Crédit.

Dans l’étude, par exemple, il a été conclu que le gouvernement d’Amazonas n’avait pas mis à disposition des documents très importants pour la consultation populaire, qui était le Plan pluriannuel d’État (PPA) ; en plus du fait qu’il a fallu plus de temps pour trouver d’autres informations utiles sur le Portail de transparence de l’état d’Amazonas, nécessitant plus de deux fois plus de temps par rapport à l’état de Ceará (un autre état analysé dans l’étude).

Pour voir l’étude complète et la méthodologie utilisée, cliquez ici.

L’autre difficulté du Portail Transparence est le langage qui n’est pas adapté au lecteur. Souvent, les états financiers et budgétaires sont présentés en utilisant un langage technique et l’utilisation de divers graphiques. Le citoyen, c’est compréhensible, est perdu au milieu de tant de vagues d’informations qu’il ne peut pas comprendre ce qui est observé et ce que cela signifie. Après tout, peu de gens sont familiers avec les termes techniques tels que la note d’engagement, le revenu courant net ajusté ou les déductions de la dette consolidée brute, par exemple, – des termes souvent trouvés sur le portail – nuisant ainsi à l’art. 5 de la loi n° 12,527/2011.

En ce sens, on peut résumer que les principales difficultés du Portail Transparence sont au nombre de deux :

1 – difficulté de accès à des informations provenant d’un organisme, d’un État ou d’une municipalité en particulier ;

2 – difficulté de comprendre les informations obtenues via le Portail Transparence.

La difficulté de navigation sur le site n’est pas prise en compte, car dans la pratique, l’individu est déjà capable d’effectuer des recherches de manière efficace. Cependant, cela n’exclut pas la possibilité d’améliorations du Portail.

Bonnes pratiques d’utilisation et d’accès au portail

Vidéo recommandée sur le Portail Transparence : https://www.youtube.com/watch?v=3aDwEfyV2_o&ab_channel=Controladoria-GeraldaUnião-CGU

Les références:

SA, MA ; SILVA, PG ; ARAÚJO, João Gabriel Nascimento ; SOEIRO, TM . Difficultés pour les utilisateurs d’accéder aux informations des portails de transparence dans les États brésiliens. Magazine Management et Organisations, v. 3, p. 1, 2018. Disponible ici (PDF).

MARTINS, Pablo Luiz ; VEPOLI, BS. Le Portail de la transparence comme outil de citoyenneté et de développement. JOURNAL D’ADMINISTRATION DE LA FATEA, v. 1, p. 93-102, 2013. Disponible ici (PDF)

BRÉSIL. Portail de la transparence. Disponible sur : < http://www.portaltransparencia.gov.br > Consulté le 28 juillet. 2021.

BRÉSIL. Rapport de gestion financière (RGF) – Gouvernement fédéral. Disponible sur : < https://www.tesourotransparente.gov.br/temas/contabilidade-e-custos/relatorio-de-gestao-fiscal-rgf-uniao > Consulté le 13 août 2021.

BRÉSIL. Loi complémentaire n° 131/2009. Disponible sur : < http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/leis/lcp/lcp131.htm >

BRÉSIL. Loi n° 12 527/2011. Disponible sur : < http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/_ato2011-2014/2011/lei/l12527.htm > Consulté le 12 août 2021.

BRÉSIL. Loi complémentaire n° 101/2000. Disponible sur : < http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/leis/lcp/lcp101.htm > Consulté le 13 août 2012

BRÉSIL. Constitution fédérale de 1988. Disponible sur : < http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/constituicao/constituicao.htm > Consulté le 13 août 2021.

BRÉSIL. À propos de la Loi sur l’accès à l’information. https://www.gov.br/capes/pt-br/acesso-a-informacao/servico-de-informacao-ao-cidadao/sobre-a-lei-de-acesso-a-informacao


Vous pourriez également aimer...