Le Brésil

Savez-vous ce qu’est la Confédération nationale de l’industrie ? Comprendre!

LES Confédération nationale de l’industrie (CNI) est la plus grande institution industrielle du Brésil. Bien qu’il s’agisse d’une entité privée, il fournit des services d’intérêt public, car il promeut la formation professionnelle, la recherche et le développement industriel, en plus d’administrer des activités visant à la santé et au bien-être des travailleurs du secteur.

Dans ce contenu, nous vous expliquerons ce qu’est le CNI et quels sont ses modèles de fonctionnement dans le pays !

Qu’est-ce que le CNI ?

LES Confédération nationale de l’industrie C’est une organisation syndicale qui représente les intérêts de milliers d’industries à travers le pays. Selon ses statuts, la mission de l’entité est « défendre et représenter l’industrie dans la promotion d’un environnement favorable aux affaires, à la compétitivité et au développement durable au Brésil ».

C’est appelé confédération car il rassemble plusieurs fédérations industriel cross-country. Ces fédérations donnent la parole à divers syndicats patronaux et représentent les intérêts industriels au niveau de l’État. Les syndicats d’employeurs, à leur tour, représentent les industries au niveau régional. Ainsi, le CNI est le « chef » de la représentation industrielle au Brésil.

Fondé en 1938, le CNI représente aujourd’hui 27 fédérations professionnelles et 1 250 syndicats patronaux, auxquels près de 700 000 industries sont affiliées.

Même s’il s’agit d’une entité privée, ses activités comprennent la défense et la promotion de politique publique dans les domaines de l’entrepreneuriat et du développement industriel. En plus d’entretenir des dialogues avec les secteurs stratégiques du Gouvernement, le CNI gère les activités de la SESI (Service social de l’industrie) et SENAI (National Industrial Learning Service), deux institutions dédiées à la formation professionnelle et au soutien des travailleurs et de leurs communautés. Le CNI est également l’administrateur de la IEL (Institut Euvaldo Lodi), une institution axée sur l’amélioration des entreprises.

Le CNI, avec les fédérations et les entités d’accompagnement et d’éducation, forment l’appel Système industriel, nom donné à ce réseau qui promeut le développement industriel au Brésil.

Qu’est-ce que l’industrie ?

Jusqu’à présent, nous avons beaucoup parlé d’« industrie », et vous vous demandez peut-être : qu’entend-on exactement par ce terme ?

L’industrie est comprise comme l’activité économique qui transforme les matières premières en biens de production ou de consommation. Et le industrie sucrière qui transforme la canne à sucre en cristaux raffinés qui vont à la table basse ; et le Industrie pétrolière qui raffine le pétrole et le transforme en carburant ; C’est Les industrie coton qui transforme le coton en la fibre que le industrie textile se transforme en vêtements.

Dans certains cas, le terme est utilisé pour désigner l’emplacement physique ou l’entreprise qui effectue ces transformations. En ce sens, l’usine de la société « Roupas Ltda. » ce serait une industrie et Petrobras le plus gros Industrie pétrolière du Brésil.

Les fronts d’action du CNI

La mission du CNI que nous connaissons déjà. Selon l’institution elle-même, le travail du CNI s’exerce sur sept fronts. Ces fronts d’action sont des classifications de leurs activités, c’est-à-dire elle agit et Comme elle agit. Nous verrons que les activités se répartissent essentiellement entre organes délibérants et publications d’études.

1. Dialogue et articulation

Sur ce front, le CNI promeut la coopération entre les industriels et leur représentation auprès du Gouvernement.

Pour la coopération interne de l’industrie, le CNI a créé le Forum national de l’industrie (FNI), formé, dans sa majorité, des présidents de plus de 50 entités sectorielles et chefs d’entreprise. L’objectif du Forum est d’évaluer les scénarios politiques et économiques et de formuler des stratégies sur des sujets d’intérêt pour l’industrie.

Par ailleurs, le CNI dispose de Conseils thématiques permanents, de même nature délibérante, mais centrés sur des problématiques spécifiques à chaque industrie (comme le BTP, le textile, etc.)

La représentation officielle auprès du Gouvernement se fait dans les organes délibérants de l’Etat lui-même. Ainsi, par exemple, le Conama (Conseil National de l’Environnement) a un des sièges réservés au secteur industriel, et celui-ci est occupé par le CNI.

2. Développement et compétitivité

La principale contribution du CNI sur ce front est l’élaboration de la Carte stratégique de l’industrie, un document préparé par l’entité avec la collaboration de leaders de l’industrie brésilienne. Le document présente des perspectives pour les années à venir et propose des orientations pour surmonter les défis et accroître l’activité industrielle. La dernière publication a eu lieu en 2018.

3. Innover

Ici, le front se matérialise dans un mouvement appelé Mobilisation des entreprises pour l’innovation (MEI). C’est une organisation coordonnée par le CNI pour favoriser l’intégration des différentes filières industrielles. Avec des réunions périodiques, l’objectif est de favoriser le dialogue et le débat entre les chefs d’entreprise.

4. Agendas de l’industrie pour le Brésil

Le CNI prépare annuellement trois documents qui rassemblent des informations d’intérêt pour l’industrie et la société : l’agenda législatif pour l’industrie, l’agenda juridique pour l’industrie et l’agenda international pour l’industrie.

L’Agenda Législatif rassemble les principales propositions législatives liées à l’industrie en cours au Congrès National. L’Agenda Juridique rassemble les actions en cours au STF qui discutent des questions stratégiques pour l’industrie brésilienne. Enfin, l’Agenda International présente les priorités pour la performance du CNI dans l’insertion internationale des entreprises brésiliennes, fonctionnant également comme un document d’accompagnement pour les entreprises souhaitant entrer sur le marché international.

5. Diagnostics et scénarios de l’industrie

Sur ce plan, le CNI publie des recherches et des études sur le panorama industriel. Les documents présentent non seulement des indices et des indicateurs du scénario actuel et des attentes futures, mais aussi les perceptions des entrepreneurs et de la société brésilienne sur les questions pertinentes pour le pays.

6. Internationalisation et commerce extérieur

Le CNI coordonne le bureau brésilien de Chambre de commerce internationale (CCI), la plus grande organisation commerciale au monde, créée pour promouvoir le commerce international. Au Brésil, elle est la coordinatrice du Forum des sociétés transnationales (FET), un organe collégial qui rassemble les grandes sociétés transnationales brésiliennes pour débattre des mesures visant à accroître leur compétitivité à l’étranger.

7. Relations de travail

Sur ce front, le CNI agit dans le cadre de la Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT) et est vice-président pour l’Amérique latine de l’Organisation internationale des employeurs (OIE).

SESI et SENAI

O SESI (Service social de l’industrie) et le SENAI (National Industrial Learning Service) sont des institutions éducatives et sociales pour les travailleurs liés à l’industrie. Avec les Fédérations Industrielles et l’IEL (Instituto Euvaldo Lodi), ils constituent le Système Industriel, géré par le CNI.

Le SESI et le SENAI ont tous deux été créés dans les années 1940 à l’initiative d’entrepreneurs et d’éducateurs, dont Euvaldo Lodi, co-fondateur du CNI, et Roberto Simonsen, qui occupait déjà la présidence de la Confédération.

SESI

Créée en 1946, l’institution est née après avoir constaté que l’industrialisation du pays à elle seule ne suffisait pas à assurer l’avancement de la nation. SESI a été créé dans le but de humaniser les relations de travail par « l’amélioration individuelle et la qualité de vie du travailleur, […] incitations à une bonne nutrition, à l’alphabétisation, aux soins de santé et d’hygiène, à la culture, aux loisirs et au sport ».

Aujourd’hui, SESI offre des services d’assistance sociale, de culture, d’éducation, de loisirs et de santé destinés aux travailleurs industriels, à leurs familles et à leurs communautés. L’institution gère également des écoles primaires et secondaires, tandis que le SENAI se concentre sur l’enseignement professionnel.

SENAI

Le SENAI a été créé en 1942 et est considéré comme l’un des plus grands écoles de formation professionnelle dans le monde, offrant des cours techniques, de premier cycle et des cycles supérieurs à des prix abordables, car, bien qu’il s’agisse d’un établissement privé, il rend un service d’intérêt public.

Selon les données du CNI, le SENAI a formé plus de 73 millions de travailleurs dans 28 secteurs industriels.

Importance de l’industrie pour le Brésil

Classiquement, l’économie d’un pays est divisée en trois secteurs : primaire, secondaire et tertiaire. Le premier fait référence à l’extraction de matières premières et d’activités vraiment primaires, telles que l’agriculture et l’élevage. Le troisième secteur comprend les activités d’achat, de vente et de prestation de services : c’est le commerce quotidien, des relations interpersonnelles. Le deuxième secteur est représenté par l’Industrie.

Selon le dernier rapport du CNI, « pour chaque 1,00 BRL produit dans l’industrie, 2,43 BRL sont générés dans l’ensemble de l’économie. » Selon le même rapport, la valeur générée dans d’autres grands secteurs est plus faible : 1,75 R$ dans l’agriculture et 1,49 R$ dans le secteur du commerce et des services.

L’industrie est responsable de 20,4% du PIB brésilien. Il représente 69,2 % des exportations de biens et services, 69,2 % des investissements des entreprises en recherche et développement et 33 % de la perception des impôts fédéraux (hors recettes de sécurité sociale).

Actuellement, l’industrie brésilienne emploie 9,7 millions de travailleurs formels, soit 20,4% de tous les contrats CLT (contrats de travail formels, régis par le CLT) en vigueur dans le pays.

LES RÉFÉRENCES

Institutionnel – Site Internet du CNI.

Rapport « Importance de l’industrie pour le Brésil » – Site Web du CNI.

Statut du CNI.

Système Industrie – Site Internet du CNI.

Page « Histoire de SESI – Site web SESIPR.


Vous pourriez également aimer...