« True Detective » cherche la rédemption avec « Night Land »

La quatrième saison de « True Detective » a finalement fait ses débuts sur HBO et HBO Max avec un succès critique. Cependant, le premier épisode du cycle, diffusé le 14 janvier, n’a pas suscité la même réaction de la part des téléspectateurs. En fait, beaucoup d’entre eux se sont particulièrement plaints des éléments surnaturels que présente l’histoire.

« True Detective : Night Land » est le premier volet de la série d’anthologies qui n’a pas Nic Pizzolatto à la barre. Ainsi, c’est le Mexicain Issa López qui assume le rôle de showrunner à cette occasion. Elle est également responsable de la réalisation et du scénario.

Depuis 2014

Il convient de rappeler que la première saison de « True Detective » a été créée en janvier 2014 et mettait en vedette Matthew McConaughey, Woody Harrelson et Michelle Monahan. Avec une histoire qui oscille entre la résolution d’un meurtre et la lutte des protagonistes contre leurs démons internes, la production a été soulignée comme l’une des meilleures du genre. En fait, elle a reçu des nominations aux Emmy et aux Golden Globes pour la meilleure série. Il a également remporté plusieurs prix d’interprétation, de cinématographie et de scénario.

Avec l’aimable autorisation de HBO

Les deuxième et troisième volets, sortis en 2015 et 2017, n’ont cependant pas eu le même impact, en raison d’intrigues extrêmement compliquées, d’une trop grande énergie masculine et de personnages qui n’ont pas touché le public. En fait, le deuxième cycle était classé à l’époque comme l’un des pires programmes télévisés.

Avec ce précédent, « True Detective: Night Land » a devant lui la grande tâche de reprendre l’horreur et le mystère qui ont marqué la première saison réussie de la série, sans laisser de côté ses protagonistes tourmentés.

De quoi s’agit-il?

Jodie Foster, dans son premier rôle d’enquêteur depuis le film oscarisé « Le Silence des agneaux », et Kali Reis, issue de productions telles que « Black Files », sont les protagonistes de ce nouvel opus. Ils incarnent respectivement les détectives Liz Danvers et Evangeline Navarro, qui affronteront l’obscurité et la glace pour tenter de découvrir la vérité.

La série se déroule dans la ville fictive et gelée d’Ennis, en Alaska. Là, les huit hommes travaillant à la station de recherche arctique de Tsalal disparaissent sans laisser de trace. La langue coupée d’une femme est la seule chose que les autorités trouvent sur les lieux. Le détective Danvers en déduit que l’appendice appartient à une femme indigène. C’est ainsi que commence le premier épisode de la fiction.

Le langage qu’ils ont trouvé rappelle à chacun une affaire locale toujours non résolue : celle d’Anne Kowtok, comme le souligne le détective Navarro. Kowtok appartenait à une tribu locale et a été poignardé à mort après avoir protesté contre la construction d’une mine locale. Elle a également eu l’appendice susmentionné coupé.

Danvers, de son côté, découvre sur une photographie un lien possible entre Anne et la parka (sorte de manteau bien isolé du froid, du vent et de la pluie) portée par l’un des chercheurs disparus.

Découverte macabre

Alors que tous deux discutent du cas d’Anne, après s’être retrouvés par hasard sur les lieux de la disparition, ils reçoivent un appel pour se rendre dans un lac gelé. Là, une femme nommée Rose Aguineau (Fiona Shaw), qui habite à la périphérie de la ville, a retrouvé les corps gelés de trois enquêteurs dans la neige.

« Parce que nous ne savons pas à quoi rêvent les bêtes la nuit, quand leurs heures s’étendent si loin que même Dieu n’est pas éveillé. » La phrase, de Hildred Castaigne, était l’épigraphe présentée au début de l’épisode et, comme le souligne le site Vulture, elle maintient la même ligne existentielle et sombre de la question que Billy Eilish pose dans sa chanson « Bury a Friend », choisie comme la présentation musicale du spectacle : « Quand nous nous endormons tous, où allons-nous ?

Ainsi, il nous est très difficile d’imaginer qu’à partir de ce qui a déjà été présenté, le parcours narratif de la série plongera de plus en plus profondément dans l’obscurité dense de l’affaire, ainsi que dans l’obscurité qui hante ses protagonistes troublés.

A noter que les cinq épisodes qui complètent la saison de « True Detective : Night Land » seront à voir les 21 et 28 janvier, ainsi que les 4, 18 et 25 février.

La meilleure saison

Malgré les fortes plaintes virtuelles des fans d’ultra fiction, qui affirment que le nouvel opus ressemble plus à « The X-Files » qu’à « True Detective », les critiques affirment que l’épisode est le meilleur que l’on ait vu de la série depuis la première saison. . Et cela a beaucoup à voir avec la concentration dont fait preuve la production, ainsi que les atmosphères qu’elle présente, les performances accomplies (en particulier de ses protagonistes) et un scénario solide.

Le site USA Today souligne en effet que la série est excellente et transcende la choquante première saison, sortie il y a dix ans. Entertainment Weekly, de son côté, salue la performance de la toujours fiable Jodie Foster pour avoir évité les clichés du genre et présenté une antihéroïne « fascinante et souvent hilarante ».

Même s’il reste encore un long chemin à parcourir pour confirmer que la fiction a réussi à remplir sa mission et à se racheter devant son public après les précédents volets, pour le moment le plan présenté par Issa López et compagnie est sur la bonne voie.