Le Venezuela

Un autre Colombien arrêté et il y a déjà 20 mercenaires emprisonnés en Haïti

Le nombre de détenus pour l’assassinat du président d’Haïti, Jovenel Moïse, s’élève à 20 après que la Police nationale (PNH) a appréhendé un autre Colombien.

Il s’agit de Mendivelso Jaime Gersain, soupçonné de faire partie du commandement armé qui a assassiné le président, a rapporté Prensa Latina.

Il y en a cinq autres qui sont recherchés et jusqu’à présent, sur les 20 détenus, 18 sont des Colombiens et deux sont des Haïtiens américains.

À cet égard, la Colombie et les États-Unis ont annoncé qu’ils soutiendraient l’enquête. Ce dernier, avec une commission du Federal Bureau of Investigation (FBI, pour son acronyme en anglais).

La PNH a exhorté la population à apporter sa collaboration avec des informations pour parvenir à l’appréhension des cinq autres personnes qui restent en fuite

Et, selon les résultats préliminaires, 28 personnes faisaient partie du commandement armé qui a tué Moïse le 7 juillet.

Il a fait irruption dans la résidence présidentielle et le dignitaire a été abattu, a ajouté le directeur de la police haïtienne León Charles.

Les personnes détenues jusqu’à présent avaient 39 580 $ et huit 1 250 gourdes (près de 80 $).

De même, entre autres, un véhicule, des armes à feu, des cartouches et le serveur de la caméra de surveillance de la résidence présidentielle ont été saisis.

Après l’assassinat du président, le Premier ministre Claude Joseph a assumé la direction de l’État.

Or, ce vendredi, le Sénat a nommé Joseph Lambert, actuel chef de la Chambre haute, comme président provisoire du pays.

Ainsi, le parlement refuse de reconnaître l’autorité du Premier ministre par intérim Joseph.

AVN

Vous pourriez également aimer...