Un chat tombe dans un réservoir de produits chimiques toxiques à Fukuyama, au Japon

Un chat déclenche des alertes de santé après avoir été capturé par des caméras de sécurité alors qu'il tombait dans un réservoir de chrome hexavalent, un produit chimique hautement toxique, à Fukuyama, au Japon.

Apparemment, le félin est tombé en grimpant sur un drap qui recouvrait le réservoir contenant le produit chimique (Cr 6) à l'usine Nomura Plating de Fukuyama, située dans l'ouest du Japon, selon les enregistrements de sécurité.

Image partagée sur les réseaux sociaux de caméras de sécurité

Après l’incident, le chaton a réussi à s’échapper effrayé dans l’obscurité de la nuit et sa trace a été perdue.

Des images quelque peu floues des caméras de sécurité publiées par l’entreprise montrent le chat fuyant l’usine, apparemment indemne.

Alors que les autorités tentent de localiser le félin pour évaluer son état et son éventuel danger pour la santé, elles ont lancé un avertissement à la population : ne pas approcher ni toucher aucun chat étranger présentant un comportement étrange.

Vous pouvez voir la vidéo de la caméra de sécurité et les empreintes de pas sur le sol à l'extérieur du réservoir

Un employé, au début de sa journée de travail le matin, a découvert des empreintes de pattes qui appartiendraient aux pattes du félin sortant du conteneur, a déclaré un porte-parole de l'entreprise à CBS.

Les autorités locales ont spéculé sur la santé et l'espérance de vie de l'animal, évoquant la possibilité qu'il soit mort à la suite de l'incident. Les défenseurs des animaux ont critiqué l'entreprise pour sa négligence et ses lacunes dans les normes de sécurité, mettant ainsi en danger les autres animaux et la santé de la communauté.

La baignoire, d'une profondeur d'environ trois mètres, contenait du chrome hexavalent, un produit industriel classé cancérigène et potentiellement nocif pour les yeux, la peau et le système respiratoire, c'est pourquoi il est toujours manipulé avec des éléments de sécurité tels que des gants et des lunettes.

« Cet incident nous a fait prendre conscience de la nécessité de prendre des mesures préventives pour empêcher les petits animaux, comme les chats, de se faufiler, ce que nous n'avions jamais envisagé auparavant », a déclaré à l'AFP le porte-parole.