Le Brésil

Un document d’identification unique apporterait de la facilité, mais sa mise en œuvre se heurte à des obstacles – Jornal da USP

Eduardo Tomasevicius Filho met comme l’un des obstacles à sa mise en œuvre les chiffres qui font référence à des personnes, ce sont des données personnelles, et il existe aujourd’hui une loi sur la protection des données

par Simone Lemos

« Depuis les années 90, on a tenté d’unifier l’identité civile, qui pourrait devenir le CPF Foto : arte sobre fotos camara.leg.br et pr.gov.br

Le projet de loi qui définit le CPF (Registre des Contribuables Individuels) comme le seul document d’identification des citoyens dans les bases de données de la fonction publique du pays a déjà été approuvé par le Sénat, mais son contenu a subi des modifications et reviendra pour une analyse plus approfondie par les députés. Eduardo Tomasevicius Filho, professeur au département de droit civil de l’USP Law School, rappelle que les différents documents existant aujourd’hui ont émergé pour répondre aux demandes de chaque agence. « Le Secrétariat de la sécurité publique a créé le RG, le fisc fédéral le CPF, pour l’enrôlement électoral la carte d’électeur a été créée, celui qui commence à travailler a une carte de travail et un numéro PIS, celui qui voyage à l’étranger a un passeport et ainsi de suite. » Tous ces documents sont considérés comme valables à des fins d’identification. L’idée d’unification en un seul numéro est une tendance mondiale. « Le changement serait de faciliter la vie de l’Etat, avant tout, et non du citoyen », précise le professeur.

Malgré les facilités qu’apporterait un seul document, sa mise en œuvre ne sera pas aussi simple qu’on l’imagine, « cela se produirait parce que les bases de données sont réparties entre plusieurs agences, comme l’Internal Revenue Service, le Public Security Department et plusieurs autres lieux ». , explique-t-il le professeur Tomasevicius. Un autre obstacle à sa mise en œuvre est lié à ces chiffres qui font référence à des personnes, ce sont des données personnelles, et il existe aujourd’hui une loi sur la protection des données. De plus, disposant d’un numéro d’identification unique, il peut y avoir un hyper contrôle du citoyen par l’Etat.

« Depuis les années 90, une tentative d’unification de l’identité civile a été entreprise, la première loi, 9 454/1997, a établi un numéro unique pour le registre d’identité civile. Après 20 ans, la loi 13 444/2017 a été créée, qui a créé l’identification civile nationale et, par la suite, la même année, la loi 13 460 a institué des règles sur la participation, la défense des droits des usagers dans le service de l’administration publique, qui a également un règlement concernant le registre unifié », rappelle Tomasevicius. Malgré les avantages qu’apportera un numéro d’identification unique, il faut être prudent avec ce changement, car votre CPF peut être utilisé de manière irrégulière et il peut y avoir un hypercontrôle par l’État et une utilisation par les entreprises.


Journal de l’USP en direct
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et Escola Politécnica, la Faculté de médecine et l’Institut d’études avancées. Nà l’antenne, par Rede USP de Rádio, du lundi au vendredi : 1ère édition de 7h30 à 9h00, avec une présentation de Roxane Ré, et autres éditions à 10h45, 14h00, 3 : 00h00 et 16h45. À Ribeirao Preto, l’édition régionale sera diffusée de 12h à 12h30, avec des présentations de Mel Vieira et Ferraz Junior. Vous pouvez vous connecter à Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, sur Internet à l’adresse www.jornal.usp.br ou via l’application Jornal da USP sur votre téléphone portable.

Vous pourriez également aimer...