Le Brésil

Un don de vaccins des États-Unis sera envoyé au Brésil

São Paulo – Le Brésil sera un de plus parmi les quelque 40 pays qui recevront un don de vaccins des États-Unis. Le gouvernement américain a annoncé ce jeudi (3) la distribution de 25 millions de doses d’agents immunisants contre le covid-19. Il n’a cependant pas été informé du nombre exact qui arrivera ici, car le pays partagera un lot de six millions de doses avec 14 sites en Amérique latine.

Les agents de vaccination qui arriveront au Brésil font partie des 19 millions qui seront distribués par le biais de la facilité Covax. Les six autres millions seront livrés directement par le gouvernement américain. Il s’agit du premier lot d’un total de 80 millions de doses d’AstraZeneca, Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson que le pays américain s’est engagé à donner d’ici la fin juin.

Il convient de rappeler que le gouvernement Bolsonaro n’a confirmé l’entrée du Brésil dans la facilité Covax que le dernier jour de l’échéance, le 18 septembre. Le consortium a été créé pour faciliter l’accès aux vaccins Covid-19 dans le monde et est géré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des informations enregistrées dans des documents du ministère de l’Économie, qui ont été transmis au CPI de Covid, au Sénat, révèlent que l’administration Bolsonaro et Pazuello n’a pas voulu adhérer en août. Ils ont trouvé cher la quantité nécessaire pour vacciner 20 % de la population. À l’époque, l’initiative comptait déjà 77 pays.

Distribution

En plus du Brésil, en Amérique latine, des vaccins seront donnés des États-Unis à l’Argentine, la Colombie, le Costa Rica, le Pérou, l’Équateur, le Paraguay, la Bolivie, le Guatemala, El Salvador, le Honduras, le Panama, Haïti, la Communauté des Caraïbes et la République dominicaine. République. Le reste se répartira entre l’Asie, qui disposera de sept millions de doses, et l’Afrique, avec cinq millions.

Il y aura également une distribution aux partenaires régionaux américains tels que le Mexique, le Canada et la Corée du Sud, ainsi qu’aux travailleurs de première ligne des Nations Unies. Des doses seront également envoyées dans des endroits touchés par des foyers de la maladie, tels que la Cisjordanie, Gaza, l’Ukraine, le Kosovo, encore une fois Haïti, la Géorgie, l’Égypte, la Jordanie, l’Irak, le Yémen.

« Nous ne partageons pas ces doses pour recevoir des faveurs ou des concessions », a déclaré le président américain Joe Biden dans un communiqué. « Nous partageons pour sauver des vies et guider le monde vers la fin de la pandémie. » Le sort des 55 millions de doses restantes n’a pas encore été annoncé. Au moins 168 millions d’Américains ont reçu au moins la première dose du vaccin.

Lire aussi

Vous pourriez également aimer...