Un incendie détruit des maisons et la production de la colonie MST à Macaé

São Paulo – Des maisons et la production alimentaire de la colonie d’Osvaldo de Oliveira, appartenant au Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST) dans la région montagneuse de Macaé, au nord de Rio de Janeiro, ont été détruites par un incendie qui s’est déclaré dans l’après-midi d’hier ( 18). Provoquée par la sécheresse dans la région, elle a été maîtrisée ce matin, mais a causé la perte totale d’unités de production, détruit des systèmes d’irrigation, des élevages et touché également les habitations des familles sédentaires. Le système de réseau électrique et les tuyaux qui distribuent l’eau de la source ont également été détruits. Par conséquent. selon le MST, les maisons étaient sans énergie et sans eau.

La colonie d’Osvaldo de Oliveira occupe une superficie de plus de 1 600 hectares et fait partie du premier projet de développement durable (PDS) de l’État de Rio. Les 60 familles qui y vivent depuis plus de 10 ans se battent pour préserver le territoire. Et avec cela, ils sont devenus une référence en matière de production agroécologique. Certaines de ces familles ont tout perdu dans l’incendie.

L’alerte au déclenchement d’un incendie a été transmise par le groupe WhatsApp de la colonie. « Comme il y avait beaucoup de vent, il n’y avait aucun moyen pour quiconque de prendre quoi que ce soit, de faire quoi que ce soit, tant de gens ont perdu beaucoup », a déclaré Fábio Virgílio, qui vit dans la colonie. Il arrivait avec sa mère à la cabane où ils vivent, et ils ont trouvé tout déjà brûlé.

« Nous avons essayé de nous protéger, car il y avait beaucoup de fumée et nous ne voulions pas entrer, car si nous entrions avec un nuage de fumée, nous risquions d’être aussi au milieu du chemin. Alors on a préféré attendre un peu pour entrer, parce qu’on s’inquiétait pour mon frère, pour toutes les familles ici, il y avait des enfants, il y avait des personnes âgées, donc on a fait de notre mieux pour faire quelque chose qui soit associé à tout le monde.

Dans une note, la direction du MST à Rio de Janeiro a dénoncé l’inaction des pouvoirs publics de la région, qui a aggravé les dégâts causés par le drame. « Il faut, une fois de plus, dénoncer l’indifférence du public. Le manque de routes crée un plus grand défi pour l’entrée des pompiers ». De plus, dit le mouvement, le démantèlement des politiques publiques par le gouvernement fédéral en matière de réforme agraire ajoute aussi à la gravité du désarroi des familles sédentaires.

Découvrez comment aider les familles du MST touchées par l’incendie

Pour minimiser les dégâts causés par l’incendie, le MST organise des actions de solidarité pour venir en aide aux familles sinistrées. Et il appelle l’ensemble de la société à contribuer avec tout ce qu’elle peut. Des dons d’articles de base tels que de l’eau, de la nourriture, des vêtements chauds, des couvertures, des tentes, des bâches et des outils sont collectés dans la région. Il est également possible de faire des dons en espèces par transaction bancaire.

Banque du Brésil
Agence 5768-1
CC 12516-4

PIX : 058 051 357-28 (CPF)

Tenant du titre : Ramiro Marcos Dulcich Piccolo
Envoyez une preuve de comptabilité au téléphone 21-985165791

Découvrez les points de collecte de dons à Rio

Entrepôt de terrain – Un V. Mem de Sá 135, centre

SindiPetro Macaé – Lieutenant Rui Lopes Ribeiro, 257 ans – centre-ville, Macaé

Université Fédérale Fluminense

– Campus Rio das Ostras – Rua Recife, s/n, Jardim Bela VistaOrdonnance d’entrée de l’Institut des sciences humaines et de la santé (IHS)

– Campus Macaé (près du bloc D)

Camp d’Edson Nogueira – km 18 de l’autoroute RJ 162

Osvaldo de Oliveira PDS: RJ 162 aux coordonnées 22º 14′ 38.7” S 41º 58′ 25.7 W, córrego do ouro, Macaé CEP 27980-000

★★★★★