Le Venezuela

Un rapport américain révèle que le prince saoudien a autorisé la mort de Khashoggi

Les Etats-Unis ont déclassifié vendredi un rapport de renseignement explosif qui révèle que le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane, a autorisé à «capturer ou tuer» le journaliste Jamal Khashoggi.

Le prince, héritier du roi Salmane et dirigeant de facto du royaume, « a approuvé une opération à Istanbul, en Turquie, pour capturer ou tuer le journaliste saoudien Jamal Khashoggi ».

Khashoggi, était un journaliste critique du royaume qui s’est installé aux États-Unis après être tombé en disgrâce auprès du prince héritier. En octobre 2018, il est entré au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul pour demander un certificat pour épouser sa fiancée.

Selon les autorités turques, il a été assassiné au siège diplomatique le 2 octobre par une escouade de 15 Saoudiens qui l’ont d’abord étranglé puis démembré son corps. Ses restes n’ont jamais été retrouvés.

Le rapport d’il y a deux ans a été publié ce vendredi en partie par le gouvernement du président Joe Biden. Le rapport note qu’étant donné l’influence du prince héritier, il est « hautement improbable » que le meurtre du journaliste ait eu lieu sans son feu vert.

« Le prince héritier considère Khashoggi comme une menace pour le royaume et a généralement soutenu l’utilisation de mesures violentes pour le faire taire », indique le rapport.

Après la déclassification, les États-Unis ont annoncé des sanctions contre 76 Saoudiens liées au meurtre de Khashoggi, qui était un contributeur au Washington Post, et ont annoncé qu’ils interdiraient l’entrée de personnes qui menacent des dissidents dans leur pays.

«Nous avons clairement indiqué que les menaces extraterritoriales de l’Arabie saoudite et les attaques contre les militants, les dissidents et les journalistes doivent cesser. Ils ne seront pas tolérés par les Etats-Unis », a déclaré le chef de la diplomatie Antony Blinken dans un communiqué.

AFP

Vous pourriez également aimer...