Le Brésil

Un rapport de l’ONU révèle la pauvreté dans le monde – Jornal da USP

Et c’est le thème de la chronique de Pedro Dallari cette semaine. Selon les données, 1,3 milliard de personnes vivent dans la pauvreté

de Marcello Rollemberg

Récemment, l’Organisation des Nations Unies a publié un rapport sur la situation de la pauvreté dans le monde. Et c’est justement de l’importance de ce document que le professeur Pedro Dallari s’exprime dans sa chronique cette semaine. « Début octobre, le Programme des Nations Unies pour le développement, le PNUD, a lancé un rapport avec des indicateurs multidimensionnels sur la situation de la pauvreté dans le monde. Le PNUD est un organisme onusien très important, dédié précisément à l’étude, la proposition et la mise en œuvre de mesures visant le développement et la lutte contre la pauvreté », explique le chroniqueur. « Les recherches du PNUD ont été menées dans 109 pays, rassemblant un contingent total de six milliards de personnes. Sur ce total, ce qui a été constaté, c’est que 1,3 milliard d’êtres humains – soit un quart de la population étudiée – vivent dans la pauvreté, ce qui est très effroyable. Certains éléments montrent que la pauvreté n’est pas un phénomène qui distingue seulement certains pays des autres, mais qu’elle se présente d’une manière différente, révélant une image de grande inégalité sociale, à l’intérieur des pays, entre différents groupes sociaux et ethniques, entre différentes régions de le pays. même pays », fait remarquer le professeur. « Un autre fait très frappant est que la moitié de la population vivant dans la pauvreté a moins de 18 ans. En d’autres termes, il y a 650 millions d’enfants et de jeunes en situation de survie très précaire », explique Dallari.

Le professeur signale également d’autres informations pertinentes contenues dans le rapport du PNUD qui doivent être comprises très attentivement. « Les variables de genre sont également significatives, montrant comment cette situation de pauvreté affecte davantage les femmes et les filles que les hommes. Un fait impressionnant est que les deux tiers des personnes les plus vulnérables vivent dans des foyers où aucune fille n’a terminé six années de scolarité, ce qui les expose à une image beaucoup plus grande de dégradation et de violence », garantit Dallari. « Le rapport montre également que la quasi-totalité de ces 1,3 milliard d’êtres humains qui vivent dans la pauvreté n’ont pas les moyens adéquats pour préparer leur nourriture et vivent sans assainissement de base. Sur ce total, 600 millions de personnes dépendent d’un approvisionnement en eau qui ne peut être obtenu qu’avec une marche d’au moins 30 minutes vers des sources pouvant fournir de l’eau potable », rapporte le chroniqueur. « Cette situation s’est aggravée et tend à s’aggraver encore en raison de l’impact causé par la pandémie de covid-19, qui a touché les populations les plus pauvres en raison de la précarité de la situation sanitaire, de la perte de sources de travail et de revenus. Bref, en raison d’un contexte social très aggravé », conclut-il.

Lire le rapport du PNUD : https://news.un.org/en/story/2021/10/1765812


Mondialisation et citoyenneté
La colonne Mondialisation et citoyenneté, avec le professeur Pedro Dallari, est diffusé tous les mercredis à 8 heures du matin, sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM; Ribeirão Preto 107,9 FM) et également sur Youtube, avec la production de Jornal da USP et TV USP.

.

politique d’utilisation
La reproduction des articles et des photographies est libre en citant le Journal of USP et l’auteur. Dans le cas de fichiers audio, les crédits doivent être attribués à Rádio USP et, si expliqué, aux auteurs. Pour l’utilisation des fichiers vidéo, ces crédits doivent mentionner TV USP et, si précisé, les auteurs. Les photos doivent être créditées en tant qu’images USP et le nom du photographe.

Vous pourriez également aimer...