Un sondage Ipespe à São Paulo montre une chance de donner Haddad au 1er tour

São Paulo – L’ancien ministre Fernando Haddad (PT) est en tête des intentions de vote pour le gouverneur de São Paulo dans tous les scénarios simulés par le sondage Ipespe publié ce lundi (11). Haddad apparaît en tête avec 29% avec la présence de l’ancien gouverneur Márcio França (PSB) dans la liste, qui apparaît en deuxième, 10 points de pourcentage derrière. Viennent ensuite l’ancien ministre des Infrastructures Tarcísio de Freitas (républicains), avec 13 %, et l’actuel gouverneur de São Paulo, Rodrigo Garcia (PSDB), avec 5 %. Viennent ensuite, dans ce scénario, Felício Ramuth (PSD), avec 2 %, Vinicius Poit (Novo), Abraham Weintraub (PMB), Altino Junior (PSTU) et Elvis Cezar (PDT), avec 1 %.

Dans la simulation sans Márcio França pour le gouvernement, le sondage Ipespe pour le gouvernement de São Paulo montre Haddad avec 35%, soit presque le double des intentions de vote du deuxième. Dans cette hypothèse, Tarcísio de Freitas a 18% et Rodrigo Garcia, 9%, et la somme de tous les autres adversaires n’atteint pas le pourcentage de Haddad.

L’enquête a interrogé 1 000 personnes par téléphone entre le 6 et le 9 avril. La marge d’erreur est de 3,2 points de pourcentage, plus ou moins. L’enquête a été enregistrée auprès du Tribunal électoral sous les numéros BR-00800/2022 et SP-06962/2022.

L’institut a également testé quatre scénarios de ruissellement. Haddad gagne dans les deux scénarios dans lesquels il affronte Tarcísio ou Rodrigo. En l’absence du PT, França l’emporte également dans le différend qui oppose les deux candidats.

Lorsque le nom de Haddad est associé au soutien de l’ex-président Luiz Inácio Lula da Silva et de l’ex-gouverneur Geraldo Alckmin (PSB), la projection passe à 39 %. Tarcísio monte à 29% avec le soutien de Jair Bolsonaro et Rodrigo Garcia, soutenu par João Doria, obtient 11%.


Premier tour


deuxième tour


Président

Le scrutin Ipespe à São Paulo donne également la tête à l’ancien président Lula (PT), avec 34 % des électeurs de l’État. Lula est suivi de Jair Bolsonaro (PL), qui remonte de quatre points et passe à 30% sans l’ex-juge Sergio Moro sur la liste des candidats. Viennent ensuite l’ancien ministre Ciro Gomes (PDT), avec 8%, l’ancien gouverneur João Doria (PSDB), 6%, et la sénatrice Simone Tebet (MDB), 2%. Un PT n’a pas mené de course présidentielle à São Paulo depuis 2002.

★★★★★