Une femme en est venue aux mains contre une voiture de patrouille de la police en pleine avenue Cali

Un nouvel acte d'intolérance et de violence a eu lieu dans les rues du pays. Les événements se sont produits dans une opération de circulation réalisée dans le sud de Cali, où une dispute entre un conducteur et un agent de la circulation a fini par se battre, indépendamment du fait qu'ils se trouvaient au milieu d'une voie publique.

Selon ce qui a été annoncé, l'incident s'est produit après que, au milieu de l'opération de contrôle menée dans la 15ème rue, au sud de Cali, l'officier en uniforme ait remarqué un couple voyageant en moto apparemment en violation du code de la route.

Bien qu'à l'heure actuelle les raisons exactes qui ont conduit les autorités à arrêter le couple soient inconnues, ceux qui l'ont fait a été enregistré dans la vidéoqui s'est rapidement répandu sur les réseaux sociaux, c'est le moment où la femme qui grillait sur la moto s'est mise en colère donner des coups de pied à la police.

Comme si cela ne suffisait pas, la femme attaque le véhicule de patrouille, l'attrapant par le cou et lui donnant plusieurs coups de pied. Face à cette agression inattendue, on peut constater que le personnel en uniforme n'a pas pu faire grand-chose pour se défendre efficacement. ses collègues ont fini par intervenir pour contrôler l'agresseur.

Finalement, le patrouilleur a réussi à retirer son casque et à se séparer de la femme, puis a quitté les lieux, mettant ainsi fin à l'altercation. Par contre, l'homme qui conduisait la moto Il a été arrêté par les autorités.

Jusqu'à présent, la police de Cali n'a publié aucune déclaration officielle à ce sujet et n'a pas non plus connaissance des mesures prises contre l'agresseur. Cependant, compte tenu de ce qui est dicté par l'article 43 de la loi 1453 de 2011, « quiconque exerce des violences contre un fonctionnaire, en raison de ses fonctions ou pour le forcer à exécuter ou omettre tout acte propre à sa charge ou à en accomplir un contraire à ses fonctions officielles, encourra une peine de prison de quatre à huit ans».