Le Venezuela

Yara Diablada dansera en l’honneur de Corpus Christi

Au son des maracas et des tambours, les frères des Yare Dancing Devils ont demandé la permission catholique traditionnelle de commencer la danse en l’honneur de Corpus Christi dans la municipalité de Simón Bolívar de l’État de Miranda, ce mercredi.

Les portes du temple paroissial de San Francisco de Paula à Yare ont été ouvertes à 12h08 et sept minutes plus tard, le curé Francisco «Pancho» Blanco a donné la parole au deuxième contremaître de la Société du Saint-Sacrement de l’Autel, José Antonio Palma, qui proclama le Saint Evangile selon Saint Luc et cita la Parole de l’Apôtre Saint Paul aux Corinthiens.

A 12h24 ce mercredi, le premier contremaître de la Confrérie du Saint-Sacrement de l’Autel et chef des Yare Dancing Devils, Pablo Azuaje, a procédé à la demande d’autorisation pour la fête religieuse.

«Père Francisco Blanco, en ce jour très spécial pour nous prometteurs, prometteuses et Yarans, après deux ans de confinement dû à la pandémie de covid-19, nous nous retrouvons en frères et sœurs pour honorer le Saint-Sacrement de l’Autel; spécifiquement, à travers la Danse Rituelle Traditionnelle qui exprime le triomphe de l’Eucharistie sur le péché et le diable. Je vous demande de nous accorder la permission de danser aujourd’hui mercredi et demain jeudi de Corpus Christi pour les différents autels et les différentes rues de notre ville », a supplié le frère.

Azuaje a également demandé la prestation de serment des 89 nouveaux promeseros, frères frères, par Mgr Freddy Fuenmayor lors de l’Eucharistie ce jeudi à Corpus Christi. Le premier contremaître a réclamé la bénédiction de la plus haute autorité ecclésiastique de la ville afin que lui et les frères puissent danser et honorer le Saint-Sacrement de l’Autel dans leurs 273 ans de foi et de tradition.

« La danse des Diables de Yare n’est pas simplement un événement folklorique mais l’expression d’une idée théologique à travers le symbole de la danse », a précisé Azuaje.

Dans l’acte liturgique il y avait une représentation des Diables de Baruta.

Les frères doivent garder leur calme

A 12h31, Francisco « Pancho » Blanco, prêtre du temple catholique San Francisco de Pauda à Yare, a ravivé la vie, l’espérance et l’action de foi que le Christ avait en partageant et en multipliant les cinq pains et les deux poissons avec ses disciples.

« Aujourd’hui (mercredi) l’Evangile nous parle du miracle de la multiplication des pas, comment le Seigneur résonne dans nos vies, s’inquiète de nos limites, angoisse et organise chacun de nous en groupes de 50 pour qu’ils puissent manger et satisfaire ce besoin (…). Les paroles restent résonnantes dans l’intimité de chacun d’eux (disciples). Quel grand amour Jésus nous montre, un amour capable de donner son propre corps. Il va habiter notre corps pour soigner notre vie », s’est-il exclamé.

Avec Monseigneur Tulio Ramírez, évêque de Guarenas, Blanco a vanté que le prélude de Corpus Christi est un jour anxieux pour payer une promesse au Roi des Rois.

« Adorer Jésus n’est pas un cirque, c’est l’aimer et le combler. Ce ne sont pas des mots, ce sont des faits avec votre témoignage. Il a invité tout le monde à transmettre cette foi qui est comme une flamme qui ne s’éteint pas », a déclaré le prêtre.

Blanco a insisté sur le calme des promettants, qui doivent prendre soin d’eux et se comporter, en plus de prier pour la santé des malades.

« Nous demandons à Jésus au Saint-Sacrement de donner assez de force à ceux qui sont malades et à ceux qui sont en convalescence, comme ce petit garçon de 3 mois qui est là-bas avec un cancer et qui va payer une promesse », a imploré le prêtre.

Le Père Pancho a remercié la présence de la diablada de Baruta dans la commune de Yara. Il a fait valoir qu’il y a 89 personnes qui se sont préparées à tenir cette promesse ce jeudi lorsqu’elles seront assermentées comme frères et seront reçues à bras ouverts.

« Pablo (premier contremaître) je t’accorde la permission de danser, pour qu’aujourd’hui (mercredi) ils adorent Jésus au Saint-Sacrement. Je vous accorde cette permission de tout mon cœur parce que je sais qu’ils y aspirent depuis deux ans et qu’ils la veulent avec leur âme, avec leur cœur. Que Jésus dans le Saint-Sacrement vous éclaire tous pour le faire avec cette joie que vous avez tous », a réitéré le prêtre.

Ce mercredi, la Confrérie des Diables Dansants de Yare et le prêtre Francisco Blanco ont reçu la thèse de doctorat intitulée « Corps du Christ : Masque des Diables », rédigée par le chercheur brésilien Amarildo Ferreira, qui a opté pour son doctorat en Développement environnemental.

Les Dancing Devils ont visité 38 autels

Après avoir obtenu l’autorisation de danser, le premier contremaître de la diablada de Yare, Pablo Azuaje, a entrepris la visite de 28 autels du Santísimo Sacramento del Altar qui ont été installés dans les maisons et les lieux emblématiques de la ville centrale de Yare.

La danse a également été guidée par le deuxième contremaître José Antonio Palma et le troisième Cruz González, ainsi que les éleveurs : Cruz Rivas, Germán Azuaje, Luis Ortuño, Manuel Zurita, Jesús Palma et Juan Alzuru. Isabel Palma et Juana Ginéz étaient les contremaîtres, et les éleveurs Marianny Scoh, Neibys Barcos, María Eugenia Piñate ont dirigé le jeu des maracas.

Vous pourriez également aimer...