Le Brésil

Covid-19 cause déjà plus de 81 000 morts au Brésil. La contagion reste élevée

São Paulo – Le Brésil a de nouveau enregistré un nombre de morts du covid-19, une maladie causée par le nouveau coronavirus, supérieur à 1300 sur une période de 24 heures – une moyenne approximative d'un Brésilien tué par l'infection chaque minute. Au cours des dernières 24 heures, 1 367 nouvelles victimes ont été officiellement enregistrées. Il y a maintenant 81 487 vies perdues depuis le début de la pandémie en mars.

Le nombre de personnes infectées sur la période a également été significatif: 41 008 nouveaux patients, ce qui montre que la courbe de contagion continue d'augmenter. Depuis le début de l'épidémie, 2 159 654 personnes ont été infectées par le coronavirus. Les chiffres de ce mardi (21) ont été présentés par le Conseil national des secrétaires de santé (Conass).

Selon toutes les études qui fournissent des informations à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Brésil est l'épicentre de la maladie depuis plus d'un mois. Depuis près de 20 jours, le Brésil est en tête du nombre quotidien de décès, avec une moyenne supérieure au millier.

Le Brésil est le deuxième pays le plus touché par le virus, derrière seulement les États-Unis. Cependant, la sous-déclaration est plus prononcée ici. Alors que les États-Unis testent en moyenne plus de 100 personnes pour chaque cas positif détecté, ce taux au Brésil tourne autour de quatre tests négatifs pour chaque cas positif.

Dans le contexte local, le Brésil est le pire exemple du continent. Selon les chiffres officiels et conservateurs, le pays compte plus de deux fois plus de décès que les 11 pays d'Amérique du Sud et l'ensemble des autres nations du continent compte environ 40 000 morts.

Mort naturalisée

Si la pandémie laisse sa trace traumatisante dans les familles brésiliennes, le nombre élevé de décès ne semble pas sensibiliser les autorités. Au contraire, le meurtre semble naturalisé. Les gouverneurs et les maires continuent d'assouplir les mesures d'isolement social, qui n'ont jamais été strictes.

Le gouvernement fédéral continue de «renforcer le virus». En ignorant la communauté médicale internationale, le président Jair Bolsonaro tente – en vain – de minimiser la tragédie causée par son inaptitude à faire face à la pandémie. Il poursuit également sa saga «messianique» pour la défense de la chloroquine (et de son composé, l'hydroxychloroquine). Le médicament a déjà été attesté par la science comme inefficace dans le traitement de la covid-19.

Covid-19 par état

São Paulo demeure l'épicentre de la pandémie. Malgré cela, le gouverneur João Doria (PSDB) continue d'imposer sa logique de flexibilité dans plusieurs domaines. L'État a eu 422 699 personnes infectées depuis mars et 20 171 tués. Vient ensuite Ceará, avec 148 986 infectés et 7 284 morts. Ceará a moins de morts que Rio de Janeiro – cependant, il teste beaucoup plus de personnes. Les Fluminenses ont 12 293 morts et 145 121 infectés.

Les États les plus touchés par le covid-19 au Brésil, selon Conass

Vous pourriez également aimer...