Le Venezuela

2021: Une autre année recyclée? | Dernières nouvelles

Bonjour Don Antero! Et une bonne santé pour cette année que beaucoup appellent nouvelle et d’autres recyclées. Mais professeur, quelle est cette année recyclée? Je comprends que la chose s’applique aux matériaux qui sont récupérés pour une deuxième utilisation. Mais les années peuvent-elles être recyclées?

Regardez Don Antero, quand on parle d’une sorte d’année recyclée, on se réfère à la gestion du temps passé qui se présente, à travers la tromperie, la manipulation et la démagogie, comme un nouveau produit. Ainsi, le «vieux temps» enregistre le même contenu et ne présente que des changements de numérotation. La même barbarie.

Je ne comprends pas le professeur, car j’ai entendu dire qu’au fil des ans, il est passé de la barbarie à la civilisation, du mal et du retard au bon, moderne et de plus en plus avancé.

Oui, c’est ce qu’ils appellent le progrès, le progrès scientifique et technologique, un monde heureux et heureux. Mais est-ce vrai? Que dit la situation sanitaire mondiale actuelle avec Covid-19? Le grand capital se soucie-t-il des milliers et des milliers de personnes qui meurent de famine chronique ou de maladies guérissables qui sont présentées comme moins guérissables chaque jour?

Qui peut nier l’existence d’une industrie mondiale de la santé au profit des propriétaires de capitaux? Comment cacher que cette société a été poussée aux extrêmes de la drogue, à la mort croissante, au crime planifié et exécuté en permanence, à l’abandon humain? Qu’est-ce donc que le civilisé?

Depuis l’apparition de la propriété, les bénéfices correspondent aux seigneurs et pour les déshérités, base de la richesse des autres, il y a toutes les misères, la même barbarie avec des changements de forme.

Cela signifie-t-il, professeur, qu’il y a eu et qu’il n’y a pas de civilisation? Oui, Don Antero, mais au service de la barbarie. Pour cette raison, la majeure partie de la population mondiale vit pour sa subsistance ou dans l’attente d’une mort inévitable.

Et tant que ce tableau terrifiant persistera, les mêmes États, Églises, politiciens, partis, qui font cause avec le capital pour continuer «la domination civilisée du 21e siècle», continueront en force. Le spectacle criminel du 06E-21 aux Etats-Unis et celui de cet ancien pays du 05E-21, qui annonce plus de tragédies de haine et de «désolé» sont des échantillons de la permanence d’une même histoire.

Sancho, et aujourd’hui, au niveau mondial, le discours sans souci pour l’humanité du «nouvel ordre économique» pointe vers la planification d’une guerre, d’une mort et d’une destruction sans précédent, pour la suprématie impériale.

Vous pourriez également aimer...