Le Venezuela

A Guarico, la riziculture dépasse 21 mille hectares en hiver

Dans l’État de Guárico, plus de 21 170 hectares de riz ont été cultivés dans l’entité de Llanera pendant le cycle de semis d’hiver 2021 à partir des rizières de Calabozo, municipalité de Francisco de Miranda, avec la participation directe de plus de 434 producteurs, qui seront destiné à satisfaire les besoins nutritionnels de la population.

L’information a été publiée par le gouverneur de l’entité de Llanera José Vásquez au cours d’une journée présidentielle productive, alors qu’il inspectait les récoltes de riz dans l’unité de production de la parcelle numéro 199 du système d’irrigation de Río Guárico, à partir de laquelle 570 ont été plantés. hectares, qui sont dans leur phase finale pour commencer le processus de récolte.

En ce sens, Vásquez a indiqué que 210 720 hectares de maïs cultivés sur tout le territoire s’ajoutent à cette quantité de la filière riz, ce qui fait un total de plus de 232 540 hectares dans le cycle hivernal grâce à l’union des forces productives.

A ce titre, il a expliqué que ces semis sont répartis comme suit : 36 761 hectares de céréales destinés aux agriculteurs ; les alliances avec Agrosur et le Ministère de l’Agriculture et des Terres pour un montant de 16 975 hectares ; De leur côté, les associations productives de l’Etat regroupent 154 684, tandis que les Conseils Communaux et Communes quelque 4 610 hectares.

Croissance productive

Dans ce contexte, le souverain guarique José Vásquez, a souligné que Guárico enregistre une augmentation de la productivité actuelle de plus de 158% par rapport à 2017, date à laquelle elle a commencé avec l’approfondissement de l’organisation productive.

Par conséquent, il a expliqué que pour l’année 2017, les semis de céréales étaient situés sur 108 000 hectares; année 2018 avec 130 mille hectares; 2019 environ 151 000 milliers d’hectares : d’ici 2020 237 milliers d’hectares ; alors que pour l’instant entre les cycles Nord Eté et Hiver, 270.000 hectares ont été dépassés selon le suivi-évaluation réalisé.

Autonomisation productive

Dans le cadre de la garantie du droit à la terre et de la principale incorporation des femmes dans la zone productive, Vásquez a signalé la remise de plus de 250 titres fonciers à un nombre égal de femmes avec plus de 13 971 hectares par l’intermédiaire de l’Institut national des terres. « Je suis un producteur en difficulté, avec de nombreuses années dans le domaine et recevoir le titre aujourd’hui, pour moi et ma famille est une immense satisfaction », a déclaré Doris Cedeño, lors de la réception de la documentation respective.

Plus de 210 700 hectares de maïs seront récoltés à Guárico

De même, on savait que plus de 210 700 hectares cultivés dans la zone de maïs jaune et blanc au cours du cycle d’hiver 2021, est le record de l’état de Guárico en matière de production, répartis entre les 15 municipalités de l’entité llanera qui ont un rendement final supérieur à 630 millions de kilos.

C’est ce qu’a déclaré le directeur régional du ministère du Pouvoir populaire pour l’agriculture productive et les terres (Mppapt), Marcos Calles lors de l’inspection des champs situés dans le secteur de La Danta, ferme Los Mangos, située dans la paroisse El Sombrero du Julián municipalité de Mellado, au cours d’une journée présidentielle productive.

Ensuite, le représentant du portefeuille régional de l’agriculture et des terres, a déclaré qu’à Guariqueño, ils ont approfondi le travail du ministère avec le gouvernement de Guárico dans 3 aspects pour l’effet de levier de la plantation de céréales, y compris le travail avec les associations de grands producteurs, suivis des paysans et des conseils communautaires, ce qui a renforcé l’appareil productif.

À son tour, Calles a également souligné qu’en plus de garantir la matière première nécessaire pour l’arepa de chacune des familles, celle-ci sera également utilisée pour la production d’aliments pour animaux équilibrés du secteur agro-industriel.

Pour sa part, Antonio Rodríguez, propriétaire de l’Unité productive, ainsi qu’Apolonia Herrera, membre du Pouvoir populaire, ont exprimé leur gratitude au Gouvernement bolivarien à travers les différentes entités afin qu’ils puissent avancer dans le processus de semis dans tous les coins de l’état.

Vous pourriez également aimer...