Le Venezuela

ALBA-TCP abordera l’impact des sanctions sur le développement durable

L’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique et l’Accord commercial entre les peuples (ALBA-TCP) abordera demain l’impact des mesures coercitives sur le développement durable, a rapporté aujourd’hui le secrétaire exécutif Sacha Llorenti.

Le bloc d’intégration tiendra une réunion académique sur les effets des soi-disant sanctions sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris, dans le cadre de la feuille de route vers la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, prévue du 1er au 12 novembre dans la ville de Glasgow. , ROYAUME-UNI.

Lors du XIX Sommet des Chefs d’État et de gouvernement, tenu le 24 juin à Caracas, l’ALBA-TCP a ratifié dans un accord spécial le caractère impératif du respect des engagements de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

A cet égard, les pays de l’Alliance ont pesé les enjeux liés au changement climatique, à la conservation de la diversité biologique et à la lutte contre la désertification, la pollution, entre autres, afin de garantir la satisfaction des besoins des générations présentes et futures.

Ils ont également affirmé que les contributions déterminées au niveau national de l’Accord de Paris sont encore insuffisantes pour atteindre l’objectif de stabilisation des températures, objectif essentiel pour arrêter la récurrence d’événements dévastateurs et l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Face à ce scénario, l’ALBA-TCP a souligné la nécessité d’approfondir les schémas de coopération existants entre les régions, de former une alliance internationale contre le changement climatique et d’autres problèmes environnementaux importants.

L’Alliance a estimé que la crise environnementale est une conséquence des modes de production et de consommation non durables dans les pays développés et, surtout, du manque de volonté politique de remplir les engagements et obligations dans ce domaine.

De même, il a averti que l’Amérique latine et les Caraïbes, y compris les pays ALBA-TCP, subissent les impacts chroniques et progressifs du changement climatique, qui affecte les progrès du développement durable en harmonie avec la nature et la lutte contre la pauvreté. En ce sens, le bloc intégrationniste a exhorté à promouvoir la transition vers des modes de consommation et de production plus durables, et a également dénoncé l’impact des mesures coercitives unilatérales sur les capacités des États à répondre à la crise environnementale.

Vous pourriez également aimer...