Le Brésil

Alors que São Paulo s’effondre sur le plan de la santé, Doria annoncera la phase violette de la quarantaine

São Paulo – Au milieu de l’effondrement de la santé à São Paulo, le gouverneur João Doria (PSDB) a anticipé la conférence de presse sur la situation du covid dans l’État, qui aurait lieu vendredi (12), pour demain, pour annoncer la création de une phase de quarantaine violette, avec plus de restrictions que la phase rouge actuelle. En conséquence, les services essentiels, tels que les supermarchés, les boulangeries et les stations-service, doivent respecter des horaires d’ouverture limités. La mesure devrait être appliquée à partir de samedi (13). La recommandation du ministère public de São Paulo de restreindre le fonctionnement des églises et des temples est également analysée.

Aujourd’hui (10), l’Etat compte 8 972 personnes hospitalisées en unités de soins intensifs (USI) et 11 342 en services. Le taux d’occupation des lits de soins intensifs pour le covid-19 a atteint 82%. Sur les 24 régions sociosanitaires, 18 sont au seuil d’occupation des unités de soins intensifs, 32 villes n’ayant plus de lits pour traiter les patients atteints de covid. Le nombre moyen d’hospitalisations est de 2 320 par jour, dont 130 vont directement à l’USI quotidiennement. En maintenant cette moyenne, l’épuisement du système de santé n’est plus qu’une question de jours, ce qui conduit désormais le gouvernement Doria à décréter la phase violette de quarantaine.

Source: GovSP

Hier (9), São Paulo a battu le record de décès par covid-19 en une seule journée. Il y a eu 517 morts. Cependant, avec l’augmentation incontrôlée des hospitalisations, ce record pourrait bientôt être battu, puisque jusqu’à 60% des personnes atteintes de covid admises à l’USI décèdent.



Tard

Le gouvernement Doria conteste que des mesures plus restrictives appliquées en novembre et décembre auraient pu éviter la situation actuelle. À ce moment-là, les scientifiques ont averti, il y avait déjà une nette aggravation de la pandémie. Cependant, le gouverneur a refusé de resserrer les restrictions lors des élections municipales et de la fin de l’année. Le secrétaire d’État à la Santé, Jean Gorinchteyn, affirme que la situation survenue en novembre et décembre était très différente de celle que connaît actuellement l’État. Ainsi, il n’exigerait pas la création d’une phase de quarantaine violette.

«À partir de janvier, nous avons été confrontés à une autre pandémie, avec un virus plus infectieux et la capacité d’affecter les jeunes. Il y a 14 jours, nous avions un taux d’occupation de 68% et aujourd’hui, nous en avons 82%. En décembre, nous avons reçu 150 demandes d’hospitalisation par jour. Hier, il y en avait 1 930. C’est une vitesse d’implication différente », a soutenu Gorinchteyn. Le secrétaire a toutefois été averti que les agglomérations à éviter contribuaient à la situation dramatique actuelle.

Selon Gorinchteyn, il faut 12 à 15 jours pour que les mesures les plus restrictives commencent à avoir un effet sur la pandémie. Il a également assuré qu’il avait parlé aux fournisseurs d’oxygène à São Paulo et qu’il n’y avait aucun risque de manque d’oxygène dans l’état. Et il a lancé un appel à la population pour qu’elle respecte les restrictions. «Nous vaccinons. Très bientôt, nous pourrons contenir la pandémie. Mais maintenant, il est urgent de maintenir l’isolement, d’éviter les agglomérations et d’utiliser des masques », a-t-il déclaré. Selon les données de l’Institut Butantan, la soi-disant variante Manaus est déjà répandue dans les infections du nouveau coronavirus à São Paulo.

Présence

Le gouvernement de l’État a également annoncé l’ouverture de 338 lits supplémentaires pour les patients atteints de covid-19, 167 aux soins intensifs et 171 à l’infirmerie, d’ici la fin du mois de mars. 500 autres lits ont été annoncés le 3 mars, dont 339 à l’USI et 161 à l’infirmerie, qui sera également activée ce mois-ci. Gorinchteyn a également annoncé l’activation de 11 hôpitaux de campagne, avec 280 lits supplémentaires, 140 de chaque type.

Vous pourriez également aimer...