Le Venezuela

AMLO voit la caravane des migrants honduriens très étrange

Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador (AMLO) a qualifié ce vendredi de "très étrange" qu'une caravane de migrants honduriens soit partie aux États-Unis (USA) à quelques semaines des élections présidentielles, a rapporté Telesur .

"C'est beaucoup de coïncidence et comment se fait-il qu'au Honduras, il y ait même un couvre-feu, ce groupe est autorisé à rejoindre, qui est déjà entré au Guatemala, qui a été convoqué sur les réseaux sociaux et si c'est très étrange", a déclaré AMLO lors d'une conférence de presse.

Le directeur général a indiqué que bien qu'il ne dispose pas de preuves pour assurer la relation en tant que telle de la caravane avec le processus électoral américain, "il y a des indications que c'est le cas", bien qu'il n'ait pas donné plus de détails à ce sujet.

De même, le président a déclaré que les autorités mexicaines analysent les progrès de la caravane, qui a été convoquée sur les réseaux sociaux, et qu'il est dans l'intérêt du gouvernement d'éviter tout type de confrontation.

"Dans tous les cas, nous suivons parce que nous ne voulons pas de confrontation: le Mexique est un pays de paix, nous devons donc voir comment nous échapper à la provocation si cette affaire est montée dans ce but", a-t-il déclaré.

Selon les informations du porte-parole de l'Office guatémaltèque des migrations, ce mercredi une caravane avec environ 3 000 migrants a quitté le Honduras et est entrée illégalement au Guatemala, avec l'intention de rejoindre les États-Unis.

De son côté, le Ministère de l’intérieur du Mexique, par l’intermédiaire de l’Institut national des migrations, a averti que quiconque pénétrait dans le pays devait se soumettre à des protocoles sanitaires et garantissait la possibilité d’appliquer des sanctions sévères à ceux qui ne les respecteraient pas.

Vous pourriez également aimer...