Le Venezuela

AN a approuvé un accord pour commémorer le 50e anniversaire de Serenata Guayanesa

L’Assemblée nationale a approuvé à l’unanimité, en session extraordinaire ce jeudi, le projet d’accord pour commémorer les 50 ans du groupe musical Serenata Guayanesa, groupe déclaré Patrimoine culturel le 21 novembre 2011 et publié au Journal officiel n°39 803.

Le président de la Commission permanente pour la culture et les loisirs, le député Earle Herrera, s’exprimant lors de la tribune des orateurs, a souligné l’importance de ce quatuor musical pour valoriser la tradition vénézuélienne et célébrer ces 50 ans de trajectoire musicale de large diffusion, de connaissances, de et la reconnaissance et le plaisir internationaux.

Lors de la session extraordinaire du Parlement, les membres de ce quatuor musical Iván Pérez Rossi, Mauricio Castro, Hernán Gamboa, César Pérez Rossi, ses fondateurs, Miguel Ángel Bosch, qui fait partie du groupe depuis 38 ans, et Sabin Aranaga, qui ont rejoint le groupe, y ont assisté. Plus récemment incorporés, ils ont écrit une grande partie de l’histoire de la musique populaire et folklorique vénézuélienne.

Le membre du Congrès Ali Alejandro Primera a affirmé que « nous devons concevoir un plan pour que le patrimoine de Serenata Guayanesa atteigne les écoles. Ils sont la chanson qui nous unit ».

Les membres du groupe Serenata Guayanesa s’expriment lors d’une session du Parlement national. « Ce sont 50 ans de travail fondamental pour les enfants. Nous devons faire quelque chose contre la musique qui atteint les nourrissons à travers les réseaux, qui dénigre et offense les femmes « 

Vous trouverez ci-dessous le texte intégral du projet d’accord approuvé par le Parlement vénézuélien :

ACCORD DE RECONNAISSANCE DE SERENATA GUAYANESA

POUR SON CINQUANTE ANNIVERSAIRE

Considérant

Qu’il y a 50 ans, « sous le ciel doré de Ciudad Bolívar », le groupe musical est né Sérénade Guayanaise, Patrimoine culturel de la nation et référence vénézuélienne de la musique traditionnelle et populaire latino-américaine, qui pendant un demi-siècle d’interprétation créative, Sérénade Guayanaise Il a été l’authentique «bateau d’or» qui a porté l’identité musicale vénézuélienne, les valeurs de nationalité, sa richesse polyphonique, ses expressions multiethniques et sa diversité culturelle contenues dans son très riche patrimoine musical à travers le monde ;

Considérant

Que lors du choix de la paternité de leurs interprétations, non seulement une identification avec leurs créateurs se manifeste, mais aussi une conception de la vie, marquée dans Sérénade Guayanaise pour l’amour du pays, l’hommage au Libérateur Simón Bolívar, la défense de la nature, le respect de la vie, de toutes les espèces et de la Pachamama dans les paroles qui la chantent et l’exaltent dans le poème de Guillermo de León Calles : « Comme la terre serait belle si la terre, la terre était”.

Considérant

Que le « bateau d’or » de Sérénade Guayanaise L’Orénoque a navigué, est allé au large de la mer des Caraïbes et a déployé ses « voiles de nacre » pour la Grande Patrie et le monde entier, grâce à de jeunes cultivateurs de notre musique qui en 1971 ont conçu un projet, caressé un rêve, fait sa réalité et l’a donnée au Venezuela dans le talent, la créativité, l’art et la richesse spirituelle.

Considérant

Que dans le cheval qui court dans ses chansons pour voir « un enfant couvert de fleurs« , Sérénade Guayanaise apporte une contribution magnifique et extraordinaire au livre de chansons pour enfants vénézuéliens, à la littérature pour filles et garçons du pays, à la pédagogie avec le sourire aux lèvres et à l’imagination créatrice des plus petits du pays.

ACCORD

PREMIER: Célébrez avec joie les 50 ans de vie, trajectoire, créativité, projection internationale et rêves réalisés de Sérénade Guayanaise, « bateau d’or » de la culture musicale du Venezuela, grâce aux fondateurs de ce long et beau rêve : Iván Pérez Rossi, Mauricio Castro, Hernán Gamboa et César Pérez Rossi, dont le vol a été rejoint dans le nuage créatif par Miguel Ángel Boch Et Sabin Aranaga.

DEUXIÈME: Exprimons notre gratitude pour les magnifiques contributions de Sérénade Guayanaise à la culture musicale vénézuélienne, à la littérature pour enfants, à la chanson pour filles et garçons, à l’exaltation des valeurs les plus profondes du Venezuela et à la projection dans le monde de notre patrimoine musical.

LA TROISIÈME: Souligner, à l’occasion du bicentenaire de la bataille de Carabobo, l’hommage de Sérénade Guayanaise aux symboles nationaux, à la figure exaltée du libérateur Simón Bolívar et aux valeurs de souveraineté et de liberté dans la lettre de leurs interprétations. De même, pour célébrer l’hommage qu’ils rendent en permanence dans leurs créations à la Guyane vénézuélienne et à sa merveilleuse géographie, son histoire, sa culture, sa tradition, ses richesses minérales et ses ouvriers.

QUATRIÈME: Faire connaître cet accord par la publication au Journal officiel de la République bolivarienne du Venezuela et remettre une copie aux membres de Sérénade Guayanaise.

Au siège du Palais législatif fédéral, le 18 août 2021.

Tremper. Jorge Rodriguez

Président

Tremper. Iris Varela

Premier vice-président

Tremper. Didalco Bolívar

Deuxième vice-président

Licenciée Rosalba Gil

secrétaire

Licence Inti Hinojosa

Sous-secretaire

Vous pourriez également aimer...