Le Venezuela

Arreaza a rappelé à son homologue chilien qu'il soutenait Pinochet

Le ministre des Affaires étrangères de la République, Jorge Arreaza, a critiqué jeudi la position de son homologue du Chili, Andrés Allamand, qui a assuré – après le récent rapport d'un bureau indépendant des droits de l'homme de l'ONU – sur le Venezuela – que dans le pays il vit dans une «dictature pure et dure».

«Un peu de morale! Vous avez participé à des groupes de choc fascistes, défendu le nazi Paul Schäfer, soutenu la dictature de Pinochet », a déclaré le chancelier sur son compte Twitter.

"Son gouvernement viole les droits de l'homme et a le toupet d'attaquer le Venezuela avec un rapport frauduleux, préparé par l'avocat de sa famille", a-t-il déclaré dans le réseau social susmentionné.

Le Venezuela a rejeté ce mercredi la position du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU), qui a présenté un rapport d'une mission d'enquête internationale indépendante qui travaille pour le Conseil des droits de l'homme, où le gouvernement du Venezuela est accusé d'avoir commis Crimes contre l'humanité.

A travers son récit sur le réseau social Twiiter, le diplomate a déclaré que du gouvernement de Nicolás Maduro, un reportage en proie à des mensonges, «préparé à distance, sans aucune rigueur méthodologique, par une mission fantôme dirigée contre le Venezuela et contrôlée par des gouvernements subordonnés à Washington, illustre la pratique perverse de faire de la politique avec les droits de l'homme et non la politique des droits de l'homme », a dénoncé le chef de la diplomatie vénézuélienne.

L'entrée Arreaza a rappelé à son homologue chilien qu'il soutenait Pinochet a d'abord été publiée dans Últimas Noticias.

Vous pourriez également aimer...