Au moins 27 tués dans une attaque contre des civils en Afghanistan

Au moins 27 personnes sont mortes aujourd’hui et 46 ont été blessées, après une attaque à la dynamite contre une école dans la partie ouest de cette capitale, a indiqué la chaîne de télévision 1TV.

Une source policière a souligné qu’il y avait eu au moins trois détonations dans le centre éducatif pour filles de cette ville, tandis que 35 blessées avaient dû être hospitalisées.

Bien qu’il n’existe pas pour le moment de version officielle sur la manière de réaliser l’explosion, on considère que les bombes ont été placées dans une voiture, rapporte la télévision locale.

Une autre version défendue par la chaîne de télévision Tolo News, indiquait qu’une première explosion avait été provoquée par une voiture piégée à la sortie des élèves de l’école précitée, tandis que les deux autres avaient été provoquées par des attaques de missiles.

Le porte-parole du ministère afghan de l’Intérieur, Tariq Arian, a précisé que l’attaque avait eu lieu dans le quartier de Dasht e Barchi, où prédomine la population chiite et Hazara, a souligné l’agence DPA.

L’action violente survient lorsque les conditions sont préparées pour mettre en pratique un accord du mouvement taliban avec les puissances occidentales pour le départ de leurs forces d’occupation de ce pays, avant septembre prochain.

Les niveaux de violence ont augmenté dans le pays, en particulier au cours de la semaine dernière, après la date limite du 1er mai que les talibans avaient convenue avec les États-Unis en février de l’année dernière, de sorte que les troupes étrangères quitteront l’Afghanistan.

Cependant, la nouvelle administration américaine a reporté la date de retrait au 11 septembre prochain, alors que deux décennies se sont écoulées depuis les attaques djihadistes qui se sont déclenchées peu après l’invasion américaine de l’Afghanistan et qui ont renversé les talibans.

Avec des informations d’agences

★★★★★