Le Brésil

Au Myanmar, les gens descendent dans la rue et s’excusent pour le massacre des Rohingyas – Jornal da USP

La professeure Marília Fiorillo célèbre cette initiative, qui pourrait marquer une nouvelle époque dans le pays: «La société birmane commence à désirer non seulement une démocratie, mais une démocratie inclusive»

Après le coup d’État militaire au Myanmar, la population est descendue dans la rue, dans un mouvement de désobéissance civile qui, selon le professeur Marília Fiorillo, n’a jamais été vu là-bas. Le fait est que des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues des principales villes, mais de manière pacifique, «dans laquelle les tactiques utilisées parlent beaucoup de la génération qui mène ce mouvement: panneaux d’art, graffitis, autocollants placés partout, les gens allongés sur les lignes de train et, principalement, la tactique des voitures cassées ». Une mobilisation inattendue, qui a abouti à l’arrestation d’environ 500 personnes.

«La grande nouvelle, la plus importante, ce sont les affiches présentant des excuses pour le massacre des Rohingyas», souligne Marília, non sans d’abord rappeler que la solidarité avec les minorités est sans précédent dans ce pays. Elle ajoute que le général qui a commandé le coup d’État a promis à la télévision de rapatrier les Rohingyas dans une province, mais en même temps, le chroniqueur rappelle que les militaires qui ont perpétré le massacre sont accusés de génocide, c’est pourquoi «les représentants du Les Rohingyas en exil voient ce signe de tête comme un piège et craignent que le rapatriement ne soit réservé aux Chinois. »

Enfin, il conclut: «Il serait imprudent de prédire l’évolution des événements, mais cette initiative des jeunes pour changer l’opinion publique sur les minorités invisibles, leur donner la citoyenneté, est peut-être le fait le plus important de ces manifestations. La société birmane commence à désirer non seulement une démocratie, mais une démocratie inclusive ».


Conflit et dialogue
La colonne Conflit et dialogue, avec le professeur Marília Fiorillo, sera diffusé tous les vendredis à 10h50 sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM; Ribeirão Preto 107,9 FM) et aussi sur Youtube, avec une production de Jornal da USP et TV USP.

.

Politique d’utilisation
La reproduction des documents et des photographies est gratuite en citant le Journal of USP et l’auteur. Dans le cas des fichiers audio, les crédits doivent être inclus dans les crédits de Rádio USP et, si expliqué, les auteurs. Pour l’utilisation de fichiers vidéo, ces crédits doivent mentionner TV USP et, s’ils sont explicites, les auteurs. Les photos doivent être créditées comme des images USP et le nom du photographe.

Vous pourriez également aimer...