Le Brésil

Avec une nouvelle base de données, l’équilibre de l’emploi formel continue de croître –

São Paulo – Le marché formel brésilien a enregistré un solde de 184 140 postes vacants en mars, soit 1 608 007 admissions et 1 423 867 licenciements. Les chiffres proviennent du «nouveau» Caged (registre général des employés et des chômeurs), publié mercredi (28) par le ministère de l’Économie. Le stock d’emplois formels est de 40,2 millions.

Les informations d’enregistrement ont commencé à être remises en question après que le gouvernement a changé la source de données. Jusqu’en 2019, les informations étaient fournies par les entreprises. En janvier de l’année dernière, la base est devenue eSocial. Seuls les organismes publics et les organisations internationales qui embauchent des salariés continuent d’être tenus de fournir des informations.

Données non comparables

Le changement a affecté les résultats, comme le dit le ministère de l’Économie dans la zone destinée à Caged. «Bien que la plupart des entreprises soient obligées de déclarer eSocial, beaucoup ont cessé de fournir des informations sur les déconnexions à ce système. Afin de rendre possible la diffusion des statistiques de l’emploi formel pendant cette période de transition, des données provenant d’autres sources ont été imputées. »

Ainsi, les données de 2020 ne sont pas comparables à celles des années précédentes. Cela n’empêche pas les représentants du gouvernement d’afficher des «records» dans l’emploi formel.

Les services soutiennent mars

Du solde de mars, plus de la moitié provenait du secteur des services: 95 553. Point culminant pour le segment qui comprend l’administration publique, la défense, la sécurité sociale, l’éducation, la santé et les services sociaux (55 274). L’industrie a ouvert 42 150 emplois formels et la construction, 25 020. Le secteur du commerce / réparation de véhicules avait un solde plus faible (17 986) et l’agriculture et l’élevage ont créé 3 535 postes vacants.

De janvier à mars, le solde de Caged est de 837 074 emplois avec un portefeuille, dont 341 246 dans les services. Il y a eu 4 940 568 embauches et 4 103 494 licenciements. Par rapport à la même période en 2020, le volume des admissions augmente de 15,8%, tandis que le nombre de licenciements a baissé de 1,3%.

Dans ce que le gouvernement appelle la «modernisation du travail», le pays a enregistré un solde de 21 079 postes vacants au premier trimestre: 13 138 en travail intermittent et 7 941 en partiel. Dans le même temps, le nombre de licenciements «par convention» s’est élevé à 52 102.

Lire la suite

En pleine crise, le gouvernement annonce des soldes records de l’emploi avec un portefeuille

Vous pourriez également aimer...