Le Brésil

Bolsonaro autorise formellement la privatisation de la poste

São Paulo – Le président Jair Bolsonaro et le ministre de l’Économie Paulo Guedes ont officiellement ouvert la voie à la privatisation de la poste en incluant la Société brésilienne des postes et télégraphes (ECT) dans le programme national de privatisation. En d’autres termes, tous deux ont l’intention de transférer au secteur privé une entreprise dont le bénéfice net projeté est supérieur à 1,5 milliard de reais en 2020. En outre, ils mettent en danger l’emploi de près de 100 000 Brésiliens.

L’inclusion de Correios dans le programme de privatisation s’inscrit dans le Décret n ° 10,674, publié mardi (13) dans le Journal officiel de l’Union. Le document met en vente le contrôle de l’actionnariat de la société et la concession de services postaux pour l’envoi de lettres, formulaires, commandes et télégrammes. Le conseil d’administration du Programme de partenariats pour l’investissement (CPPI) a suggéré de vendre la majorité ou 100% des actions.

De cette manière, ECT rejoint Empresa Brasil de Comunicação (EBC) et le Eletrobras, également mis en vente par Bolsonaro et Guedes officiellement, dans un décret publié vendredi (9), également le Journal officiel de l’Union. La mesure va à l’encontre de la promesse du candidat de l’époque Jair Bolsonaro, qui, lors de la campagne présidentielle de 2018, a garanti qu’il ne céderait pas les Correios, la plus ancienne entreprise publique du Brésil, fondée il y a 358 ans, au secteur privé.

Chemin de vente

Pour achever le processus de privatisation de la Poste, les études du ministère de l’Économie seront soumises à l’analyse de la Banque nationale de développement économique et social (BNDES) et à des auditions publiques. Ensuite, la documentation sera également envoyée pour analyse par la Cour fédérale des comptes (TCU). La publication de l’avis de privatisation et de la vente aux enchères ne peut être programmée qu’après approbation des ministres de la TCU.

Une fois ces analyses terminées, le gouvernement compte conclure l’étape dite de modélisation de la privatisation, en août 2021. La mise en œuvre du nouveau modèle dépend de l’approbation du projet de loi 591, de 2021, en instance devant le Congrès national, cadre juridique des services postaux.

* avec des informations de COUPER

Vous pourriez également aimer...