Le Brésil

« Botannica Tirannica » fait bouger la ville avec des débats et des ateliers – #Jornal da USP

L’exposition de Giselle Beiguelman, au Musée juif de São Paulo, présente, à partir du 23, un programme pour débattre du décolonialisme, du racisme, entre autres thèmes contemporains

Par Leïla Kiyomura

le nouveau spectacle Botannica Tyrannica, de Giselle Beiguelman, organisée par Ilana Feldman, au Musée juif de São Paulo, a surpris le public avec son jardin qui apporte l’esthétique des préjugés et du décolonialisme. L’exposition, qui démarre le 23 à 17h, entame un nouveau programme avec des ateliers, des conférences et des ateliers.

« Comment savez-vous, Botannica Tyrannica a comme un de ses axes de réflexion le rapport entre racisme et discours scientifique et son déploiement esthétique et politique dans l’imaginaire collectif et dans la société », explique l’artiste et professeur Giselle Beiguelman dans sa chronique écoute Images, sur Rádio USP (cliquez et écoutez le lecteur ci-dessus). « Ces thèmes sont au cœur des recherches de la journaliste, historienne et militante Tania Pacheco et de l’historienne, anthropologue et conservatrice Lilia Schwarcz. Ils ouvrent les programmes publics de l’exposition ce jeudi prochain.

L’enseignant souligne que les rencontres se poursuivent avec des discussions telles que l’intelligence artificielle, les nouvelles relations entre l’art et l’environnement, le colonialisme environnemental et ses conséquences sociales, la nourriture et le jardin comme instrument de domination de la nature. Parmi les invités aux conférences figurent le chercheur de l’Université fédérale d’ABC, Tarcízio Silva ; le cinéaste Miguel Antunes Ramos ; le professeur du Département de science politique de l’USP, Jean Tible ; l’éducateur et leader indigène Jerá Guaran ; commissaire Felipe Chaimovitch; l’anthropologue Hermano Vianna ; et le botaniste Anderson Silva.

« En plus de ces rencontres, qui sont plus des conversations, nous aurons des actions extérieures comme un atelier de plantation au Parque Augusta, qui sera coordonné par Bruno Araújo, le concepteur responsable du jardin de la résilience, l’une des œuvres percutantes de l’exposition . Il y a aussi un atelier d’aquarelle avec l’artiste Ricardo Van Steen. Et, pour terminer, une conversation sur les jardins urbains, la cuisine et leurs relations dans une perspective décoloniale avec le professeur Nilce Aravecchia, de la FAU USP. Il y a beaucoup à faire et à partager », invite le chroniqueur.


écouter des images
La colonne écouter des imagesavec le professeur Gisele Beiguelman, est diffusé tous les lundis à 8h00 sur Rádio USP (São Paulo 93.7 FM; Ribeirão Preto 107.9 FM) et également sur Youtube, produit par Jornal da USP et TV USP.

.

A lire aussi :

Vous pourriez également aimer...