Le Venezuela

Chemins ouverts …

Progressivement, un environnement politique, social et économique propice à la reconnaissance, à la réconciliation, au dialogue et aux accords nécessaires s’est renforcé.

Il est impératif de reconnaître les efforts qui, à cet égard, ont été consentis par la société civile. D’autres variables à prendre en compte sont la grave crise multidimensionnelle qui afflige le pays, ainsi que la lutte pour la survie menée par d’importants secteurs de la population. Bataille vitale qui alimente la pression dépolarisante des citoyens sur les autorités, les dirigeants et les récits pernicieux qui déforment intentionnellement la réalité. Peu à peu, le besoin de dialogue en tant que pratique collective prévaut. Un processus spontané d’expropriation et d’appropriation citoyenne du dialogue commence, basé sur la reconnaissance de l’autre, jusqu’à présent limité à certains secteurs. Processus et stratégies dialogiques qui étendent l’appel à d’autres acteurs, tels que la communauté universitaire et les entreprises privées. Un processus de reconstruction du tissu social, de changement psychosocial, culturel et politique est en cours, auquel le monde des affaires se joint, intégrant l’espace économique.

Sans vouloir être exhaustif, nous mettons en évidence quelques mesures et décisions qui vont influencer cette croisade. L’AN promulgue la loi d’abrogation de la loi de régularisation des périodes constitutionnelles qui permettra la convocation de méga-élections. VP et AD se préparent pour les élections régionales. La première réunion de dialogue se tient à La Guaira avec différents acteurs politiques, dans le cadre de la proposition faite par l’AN. Le Conseil des ministres a évalué les stratégies de recouvrement du revenu national et des salaires.

Il est impossible d’ignorer l’environnement géopolitique qui influencera sans aucun doute le processus de dialogue. Le cas d’Isabel Brilhante, ambassadrice de l’Union européenne à Caracas, déclarée persona non grata. La décision de Biden de prolonger le décret qui déclare une urgence en raison de «la menace inhabituelle» que le Venezuela représente pour les États-Unis.

La voie du dialogue dans laquelle, en tant que société, nous nous sommes engagés ne sera pas facile; des obstacles et des écueils surgiront sûrement qui engendreront l’usure et la frustration. Le dialogue sera le résultat d’un long voyage.

« Walker, il n’y a aucun moyen

Le chemin se fait en marchant »

@maryclens

L’entrée Les chemins sont ouverts… a été publiée pour la première fois dans Dernières nouvelles.

Vous pourriez également aimer...