Le Venezuela

Comité ministériel des droits de l’homme installé pour garantir une vie digne et sûre

Ce vendredi, le vice-président sectoriel pour la sécurité citoyenne et la paix, Remigio Ceballos, a rapporté que le Comité ministériel des droits de l’homme a été installé, afin de garantir une vie digne et de lutter contre l’utilisation des droits de l’homme comme arme de guerre contre le Venezuela.

À travers son compte sur le réseau social twitter, Ceballos a publié « Nous avons installé le Comité ministériel des droits de l’homme en tant qu’engagement permanent du gouvernement bolivarien en faveur de garantir une vie digne et sûre pour le peuple vénézuélien et de combattre les mensonges de ceux qui ont utilisé la question des droits de l’homme comme une arme de guerre contre le Venezuela ! ».

Il a indiqué que dans le cadre du processus, les plans d’action et de renforcement des droits de l’Homme ont été revus dans toutes les instances des forces de police et des Forces armées nationales bolivariennes (FANB).

De même, les effets des mesures coercitives unilatérales imposées par Washington ont été analysés, qui affectent le bien-être des citoyens, ainsi que la gestion du Bureau des relations internes, de la justice et de la paix dans les domaines de la prévention, de la formation, du personnel, de la technologie et la santé.

L’activité fait partie du plan de mise à jour des droits de l’homme qui découle de la coopération et de l’assistance technique établies entre le gouvernement bolivarien et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (Oacnudh).

Vous pourriez également aimer...