Le Venezuela

dialogue national de Chucuto | Dernières nouvelles

Malgré les pierres que les chiens enragés jetteront, je suis d’accord avec le président lorsqu’il promeut ce qu’il appelle « un grand dialogue national ». Le dialogue est nécessaire et civilisé, mais l’actuel doit être affiné sous peine de se solder par un échec : un dialogue pour être utile doit être ouvert à d’autres opinions que les anciennes qui sortent chaque jour de la politique… où après vingt des années de polarisation criminelle et anti-patrie… On a toujours vu comment les médias grand public encouragent ceux qui se limitent à critiquer tout ce qui sort de l’adversaire… qui… sans rien proposer de positif ils traitent comme s’ils étaient un soldat étranger envahissant le Venezuela .

Ce ne sont pas des critiques libres mais quand on recueille les revendications qui ressortent des dialogues entre les opposants et le gouvernement… concernant le calendrier électoral avancé par les nouveaux recteurs du CNE… ce que l’on retrouve c’est la même chose que les opposants du moment ont réclamé à chaque élection… Et ils ont été remplis.

Ils demandent plus de points pour que les électeurs s’inscrivent ou changent d’adresse où ils votent… mais dans certains que l’on a visité l’organisation que l’on voit c’est le gouvernement… ceux qui prétendent qu’ils ne le font que devant les journalistes ! Il y a plus : dès le dialogue de l’opposition ils demandent comme nouveauté de revoir le REP.

Je ne sais pas si cette date existait ou portait le même nom à la fin du 19ème siècle… œil, je n’ai pas écrit sur le 20ème… mais je vais enquêter… peut-être que Mocho Hernández a prétendu la même chose chose.

Mais ne demandons pas des poires à l’orme… les fêtes existent depuis 60 ans et la plus récente « seulement 20 ».

Un dialogue pour être fructueux doit inclure les exclus : disons à ceux qui ont quelque chose à dire au-delà de la fade dispute sur qui est arrivé en premier… si la poule ou l’œuf.

Ou s’il s’agit des sanctions… ou de la destruction de PDVSA, ce qui est antérieur.

Mais il y a des problèmes d’une autre nature qui impactent les Vénézuéliens… qu’ils vivent ou non sur le territoire national.

Par exemple : le budget national comporte un certain nombre de postes qui peuvent être éliminés en transférant ces fonds pour réduire des problèmes tels que le manque d’eau… d’électricité… ou d’internet, qui est vital dans le monde d’aujourd’hui.

Ceux d’entre nous qui ne s’alignent ni sur le gouvernement ni sur l’opposition visible… nous avons des solutions et nous n’avons aucun problème à laisser le CNE aux partis… pour l’utiliser comme un ring de boxe.

Vous pourriez également aimer...