La Colombie

El Tino Asprilla se défend dans les réseaux pour avoir prétendument menacé des manifestants

Une fois de plus, l’ancien footballeur colombien Faustino ‘El Tino’ Asprilla donne de quoi parler au milieu de la grève nationale qui met le pays en haleine.

Vous souhaitez également lire:

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, les manifestants ont assuré qu’El Tino, qui vit à Tuluá, les a menacés de bloquer la route et leur a dit qu’il reviendrait avec des armes à feu pour les retirer.

Compte tenu de cela, Asprilla a utilisé ses profils officiels pour nier ces accusations.

«Avec des mensonges, une vidéo a été diffusée où il est clair que certaines personnes à Tuluá ont du racisme contre moi. J’allais y aller, j’ai vu que c’était fermé, je suis juste retourné. J’ai sorti mon téléphone portable pour enregistrer, puis un gars est venu et Je ne sors à aucun moment de la voiture, à aucun moment ma voix n’est entendue dans cette vidéo qu’ils diffusent. Je me suis juste retourné et je suis rentré chez moi (…) Tous ceux qui me connaissent savent que je suis incapable de faire du mal les gens », a déclaré Asprilla dans une vidéo publiée sur son profil Twitter officiel.

Selon El Tino, après la diffusion de la vidéo, il a reçu des menaces et appelé au calme au milieu d’une crise institutionnelle et sociale à laquelle le pays est confronté.

Souvenons-nous qu’il y a quelques jours, Faustino et son ami «Caremonja» ont envoyé un message de solidarité à l’ESMAD qu’il a appelé «anges gardiens».

Vous souhaitez également lire:

Cliquez sur l’image ci-dessous pour entendre les paroles de Tino Asprilla

Photo: Twitter

Leonardo Lemoine • Colombia.com • Mar, 04 / Mai / 2021 16h17

Vous pourriez également aimer...