La Colombie

Engagement de la Vallée

Pour arriver à l’oasis, nous devons traverser le désert. Pour voir une lumière au bout, il faut traverser le tunnel, pour contempler la première lueur de l’aube il faut plonger dans l’obscurité de la nuit.

Demain, mercredi 16 juin, Valle del Cauca entamera un nouveau chemin vers la lumière, la paix, l’harmonie et l’unité. Le tsunami choquant du chômage qui a remué les tripes et les consciences et a explosé comme une bombe à pression dans ce département, a été le facteur décisif, le déclencheur (pour être en phase avec ce qui s’est passé) de l’union sans précédent d’entreprises, de fondations, d’universités, d’universitaires, le gouvernement, l’archidiocèse et les citoyens, de trouver des solutions et de commencer à travailler ensemble et de manière transparente, en s’engageant auprès de leur département à le faire avancer, à réduire les inégalités, à ouvrir des opportunités d’emploi et d’éducation.

Compromiso Valle, je comprends, est né de réunions convoquées par Propacífico, coordonnées par María Isabel Ulloa et soutenues par l’archidiocèse de Cali et son représentant, à la fois Monseigneur Darío de Jesús Monsalve, ainsi que des universités et des jeunes.

Ces appels ont été rejoints par Comfenalco Valle, Fondation Alvaralice, Fondation Carvajal, Fondation Fanalca, Fondation Sidoc, Smurfit Kappa, Fondation WWB, Comfandi, Invest Pacific, Alianza Valle para todos, Acopi Valle, Amcham Suroccidente, Camacol Valle, Chambre colombienne des infrastructures sectorielles Occidente, Valle Intergremial Committee, Fenalco Valle, entre autres entreprises et fondations et citoyens de Valle del Cauca.

Comme on dit, « Fuenteovejuna tous à un ». Et, « Une vallée unie ne sera jamais vaincue. » Pour la première fois de notre histoire, nous serons unis comme un ananas pour enfin parvenir à une vallée invincible sans paroles ni politique, ni scies, ni « comment vais-je » ni esprit de profit ou de pêche dans une rivière troublée et occuperons le devant de la scène.

Demain mercredi l’appel, lancement, ou peu importe ce que vous voulez l’appeler sera à 9h sur Youtube / Propacífico. TOUS les habitants de la Vallée sont invités et ils connaîtront les engagements qui amélioreront la qualité et la dignité de vie de plus de trente mille personnes à Buga, Candelaria, Yumbo, Cali, Jamundi, Palmira et Buenaventura.

Plus de trente milliards de pesos ont déjà été collectés et seront adressés à : la sécurité alimentaire, la transformation des projets de vie, l’employabilité, la formation au leadership, l’éducation avec une stratégie conçue pour le court, le moyen et le long terme, et pas simplement pour désactiver le temporaire Feu. C’est un projet solide et structuré qui naît d’une profonde réflexion collective sur les enjeux de société.

C’est le véritable réveil de la Valle del Cauca. Toute ma vie j’ai connu des entreprises et des fondations à haut contenu et à responsabilité sociale, petites et grandes, certaines mettant leur grain de sable sans soucoupes ni tambours, la plupart du temps fournissant des obligations que l’Etat n’a jamais remplies ni ses dirigeants non plus. Mais chacun d’eux était un petit microcosme sans aucun rapport avec les autres.

C’est pourquoi cela me choque au fond de l’âme et m’émeut presque jusqu’aux larmes de voir que désormais ils vont se rencontrer, dialoguer, s’unir et partager et travailler ensemble pour un but commun Ils ne seront plus insulaires, ils tisseront un réseau de vases communicants qu’ils sauront mettre en circulation vitale et en marche d’oxygène et ils deviendront, unis, l’artère principale de cette Vallée privilégiée qui mérite de progresser, de se tendre la main.

Si nous voulons changer le futur, nous devons changer le présent. Se connaitre les un les autres. Acceptez les erreurs. Reconnaissez les erreurs et donnez-nous la main de frères. Ainsi nous rencontrerons de nombreuses aubes pleines de lumière, l’espoir reviendra et nous marcherons ensemble. Le désert sera laissé pour compte et nous boirons aux eaux fraîches de l’oasis. Unis nous pouvons !!!
.

Vous pourriez également aimer...