Le Brésil

Gustavo Petro et la gestion affirmée de Bogotá – #Jornal da USP

La création d’une entreprise publique de gestion des déchets, à Bogotá, a projeté l’actuel président de son pays comme un grand leader, avec contrôle et réduction des coûts

Par Sandra Capomaccio

Le président élu de Colombie, Gustavo Petro, a été conseiller, sénateur à deux reprises et maire de Bogotá, la capitale du pays, mais les journaux n’ont fait que souligner son passage comme membre de la lutte armée du M-19. À 62 ans, Petro s’est présenté trois fois à la présidence de la Colombie.

Ce que projetait le président, en 2012, en tant que maire de la plus grande ville de Colombie, c’était des ordures. Les entreprises qui ramassaient et éliminaient les ordures n’avaient pas de contrat. Et Gustavo Petro a décidé de créer une entreprise publique de gestion des déchets impliquant des recycleurs. Avec cela, un processus de transformation et de création de l’entreprise existante a été réalisé.

Le fait a généré le chaos dans la ville, principalement parce que cela s’est produit à la fin de l’année et que les ordures s’amoncelaient dans les rues. L’usure était si grande que le bureau du procureur général a suspendu le mandat du maire Gustavo Petro. Le résultat est que la Cour interaméricaine des droits de l’homme a décidé qu’il devait être réintégré dans ses fonctions précisément parce qu’il n’y avait aucune raison de le destituer. C’est alors qu’il s’est projeté comme un grand leader.


ville pour tous
La colonne ville pour tousavec le professeur Raquel Rolnik, est diffusé tous les jeudis à 8h30 sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM ; Ribeirão Preto 107,9 FM) et également sur Youtube, produit par Jornal da USP et TV USP.

.

Vous pourriez également aimer...