Le Venezuela

Homeland Survey : 62,6% des Vénézuéliens acceptent de remplacer la méthode 7 + 7

Selon les résultats préliminaires proposés ce lundi, sur 3.213.285 inscrits au Carnet de la Patria dans tout le pays, 62,6% en moyenne nationale considèrent qu’une plus grande flexibilité est nécessaire dans la lutte contre le coronavirus, cependant 94,3% ont déclaré qu’il faudrait le faire avec des mesures de sécurité renforcées de la part de la population, tandis que 5,7% ont répondu qu’ils préféraient également suspendre le dispositif de biosécurité.

« Plus de 3 200 000 personnes ont participé à l’enquête sur le remplacement de la méthode 7 + 7 par une flexibilité plus ou moins large face à la pandémie de coronavirus, et la majorité est d’accord mais avec des mesures de biosécurité strictes, des masques et une distanciation sociale afin d’éviter la contagion de covid-19, il a lancé l’enquête massive via le système de plate-forme Patria », se réfère la chaîne d’État.

Sur le total des participants (542 442), ils ont affirmé être vaccinés, sur cet échantillon, 57,4% étaient en faveur, tandis que 42,6% ont répondu non, qu’ils ne lèveraient que la quarantaine de 7 jours et le programme de flexibilisation de 7 jours.

Concernant les secteurs économiques et sociaux qui devraient être considérés pour une plus grande flexibilité, il y a le commerce et le service, avec 46,2% en faveur d’une plus grande amplitude de flexibilité quotidienne, suivis par le travail, le transport interurbain et la banque.

Les domaines des Procédures Officielles et des loisirs étaient ceux qui ne devraient pas conserver une plus grande flexibilité, puisque les répondants qui ont répondu en faveur l’ont fait en dessous de 30%.

Les femmes vénézuéliennes étaient majoritaires dans l’enquête, avec 1 877 589 (58 %) tandis que le reste était des hommes, 1 335 696 (42 %). Cependant, ce sont les hommes qui ont majoritairement répondu oui à la substitution pour une plus grande flexibilité (64,4%), tandis que 61% ont répondu affirmativement pour les femmes.

Par tranche d’âge, les participants à l’enquête étaient répartis parmi les plus de 61 ans, avec 20 % (645 000 personnes), et entre 21 ans et 50 ans (moyenne de 19 %), tandis que les moins de 20 ans représentaient 5%.

En moyenne, les jeunes de moins de 20 ans et jusqu’à 30 ans ont convenu d’une plus grande flexibilité (respectivement 68,5 % et 68,8 %), tandis que les plus de 61 ans étaient le secteur d’âge avec le pourcentage le plus faible – bien que tout aussi élevé – en faveur d’un assouplissement général ( 57,2%.

L’enquête sur une plus grande flexibilité face à la pandémie, a commencé à être diffusée ce samedi 17 juillet, via la Plataforma Patria, qui a mis en ligne trois questions de base à ceux inscrits au Carnet de la Patria et au système de soins socialiste.

Vous pourriez également aimer...