La Colombie

Ils capturent « La Marrana », prétendument responsable d’infiltrations dans les marches de la grève nationale

Vers le quartier de La Fortaleza à l’est de la ville de Cali unités de la Armée nationale et police au milieu d’un opération de capture contre alias « La Marrana », prétendument chargé de recruter des personnes pour infiltrer les marches et manifestations de la grève nationale afin de commettre des actes de vandalisme et des attentats contre la Force publique.

Alias ​​ »La Marrana » est reconnu comme le chef présumé des réseaux de soutien au terrorisme, du Front National de Guerre Urbaine du ALORS, Armée de libération nationale, une des GAO (Groupe armé organisé) qui opère sur le territoire national.

Le deuxième juge criminel itinérant de Cúcuta, chef-lieu du département de Norte de Santander était chargé d’émettre le mandat d’arrêt contre le sujet et la force publique l’a rendu effectif contre qui fait partie de la devant Carlos Germán Velazco Villamizar de l’ELN.

Selon les informations du renseignement, alias « La Marrana » Il avait 5 ans d’appartenance au groupe illégal et appartenait à un réseau transnational de trafic de drogue et du matériel de guerre, et il y était en charge de la coordination logistique et financière.

Les investigations menées par les forces de l’ordre ont permis de déterminer que l’alias « La Marrana » était le trait d’union entre les différentes structures criminelles qui opèrent dans les départements de Antioquia, Cauca, Quindío et Valle del Cauca.

Le travail de renseignement de la Force publique a permis d’établir que l’alias « La Marrana » serait la personne chargée de recruter des individus afin de les infiltrer dans les manifestations de la grève nationale et commettre divers actes de vandalisme et aussi contre les autorités, il serait aussi celui qui soutiendrait le financement des actions violentes dans les départements de Norte de Santander et Valle del Cauca.

Le capturé est accusé des crimes de terrorisme, complot en vue de commettre un crime, trafic de drogue et trafic de matériel de guerre et quartier-maître et il est à la disposition des autorités compétentes pour poursuivre leur processus de poursuites respectives.

C’est le troisième coup de force qui est porté à ce groupe illégal ces derniers mois, il y a quelques jours la neutralisation de alias « Fabien » au milieu d’un bombardement et aussi attraper des alias « Pichón » qui opérait dans la région de Catatumbo dans le département de Norte de Santander, accusé d’être responsable du vol d’un lot d’argent d’un millionnaire dans un avion, de l’incinération de l’avion et de l’enlèvement de son équipage pendant des jours en 2019.

Vous pourriez également aimer...