Le Venezuela

Ils créent des antibactériens à base de nanoparticules

Afin de développer une série de produits de lutte contre le covid-19, basés sur la nanotechnologie, María Rodríguez, chimiste diplômée de l’Université centrale du Venezuela, en alliance avec deux chercheurs de la Faculté de pharmacie et quatre de la Faculté des sciences de l’UCV , a créé six produits antibactériens à base de nanoparticules de cuivre et d’argent.

«Les six produits sont destinés à empêcher le virus de se propager dans les espaces utilisés par le personnel de santé. Gels de surface pour chaises et poignées de porte, et gels désinfectants utilisables, de telle sorte que les salles d’opération et les salles d’attente, ou les espaces en général où les patients et le personnel de santé vivent ensemble, soient désinfectés à l’aide de nanoparticules de cuivre et d’argent, qui, comme vous savent déjà, ont une activité antivirale et antibactérienne », a-t-il expliqué dans une interview sur le podcast Últimas Noticias.

Il a précisé que les produits développés étaient deux gels, un en cuivre et un en argent, deux gels pour surfaces extérieures, un en cuivre et un en argent, et deux désinfectants, un en cuivre et un en argent. Il a assuré que tous étaient approuvés par le Fonds national pour la science, la technologie et l’innovation (Fonacit).

« Avec le soutien de Fonacit, nous avons développé la première étape des produits, maintenant nous sommes dans la phase de mise à l’échelle pour la production de masse afin de faire une distribution au système de santé national », a-t-il dit.

Il a ajouté que jusqu’à présent, la distribution des produits a été modérée. « Nous travaillons avec le soutien du Fonds national de développement (Fonden) et le soutien de la Corporation pour le développement scientifique et technologique (Codecyt), afin que la production de masse soit possible et qu’elle arrive plus rapidement. »

Vous pourriez également aimer...