Le Venezuela

Ils rejettent le biais du service d'action européen avant le 6D

Le gouvernement national a vivement regretté le parti pris avec lequel le Service européen pour l'action extérieure de l'Union européenne (SEAE) entend conditionner les actions pour élire une nouvelle Assemblée nationale le 6 décembre 2020.

Dans un communiqué publié par le ministère vénézuélien des Affaires étrangères et publié sur son compte Twitter, le ministre des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, fait état de ce qu'en dépit de la récente visite de responsables de la SEAE dans le pays, où le << large, la participation sûre et pluraliste du système électoral vénézuélien »vis-à-vis des femmes parlementaires, conformément à la Constitution de la République; il répond par un «pli de conditions avec la prétention d'ignorer ces principes».

Dans ce contexte, les responsables ont également appris les protocoles de biosécurité appropriés pour le covid-19, "c'est un signe de la volonté irréductible de dialogue productif et sincère du président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros".

Le 6 décembre, dans le strict respect, -indique une partie du texte-, de la Constitution, le Venezuela procédera, librement et souverainement, à la vingt-cinquième élection en 20 ans de la Révolution bolivarienne.

«L'Etat vénézuélien n'admettra aucune ingérence ou prétendue tutelle extérieure de quelque nature que ce soit. En conséquence, le Venezuela espère que l'Union européenne maintiendra une attitude conforme aux principes qui régissent le droit international et se limitera à jouer un rôle de facilitateur positif et respectueux.

L'entrée Ils rejettent les préjugés du service d'action européen avant la première publication de 6D dans Dernières nouvelles.

Vous pourriez également aimer...