Le Brésil

La campagne fait pression pour le rejet de l’exclusion de l’illégalité

São Paulo – Plus de 100 organisations sociales et organisations de défense des droits humains se sont réunies dans la campagne intitulée No License to Kill, contre une nouvelle tentative d’approuver, au Congrès national, la prétendue exclusion de l’illégalité. Le dispositif est contenu dans l’art. 44 du projet de loi (PL) 9432/17, proposé par la commission des affaires étrangères et de la défense nationale, avec rapport du général adjoint Peternelli (PSL-SP), qui modifie le Code pénal militaire. S’il est approuvé, il exempte d’enquête et de sanction les agents de sécurité et militaires qui commettent des meurtres, affirmant avoir agi sous la menace dans l’exercice de leur activité professionnelle. L’intention est de faire pression sur les députés et les sénateurs pour qu’ils votent contre la mesure.

Selon l’avocat et professeur Yuri Felix, docteur en sciences criminelles de l’Université pontificale catholique de Rio Grande do Sul (PUC-RS), il existe déjà des dispositions légales qui exemptent les agents de sécurité en cas d’affrontement. Mais, pour ce faire, il est nécessaire de construire des « preuves solides » qui confirment que les militaires ont agi en état de légitime défense.

Ce que fait la PL 9432/17, selon le spécialiste, c’est d’élargir les situations dans lesquelles cette disposition d’exclusion d’illégalité pourrait être appliquée. Il affirme que plusieurs spécialistes du système judiciaire soulignent que cette expansion devrait poser un gros problème, « car elle subvertit l’institut même d’exclusion de l’illégalité ».

:: Sans exclure l’illégalité et l’emprisonnement après la deuxième instance, le paquet anti-criminalité est approuvé par la Chambre ::

« Nous ouvrons une porte de plus à ce que nous pouvons comprendre comme un manque de responsabilité de l’État face à des comportements qui souvent ne seront pas caractérisés comme tels », a déclaré Felix, dans un entretien avec Glauco Faria, pour la Journal actuel du Brésil, ce mardi (19).

récidiviste

La tentative d’approuver l’exclusion de l’illégalité n’est pas nouvelle. Ce dispositif était inclus dans le paquet « anti-criminalité » présenté, en 2019, par le ministre de la Justice de l’époque, Sergio Moro. Cependant, face à la résistance des organisations de la société civile, cette partie et d’autres du paquet ont fini par être retirées lors de son traitement au Congrès national, étant laissées de côté pour l’approbation finale.

spirale de violence

Le spécialiste souligne que les policiers brésiliens sont parmi ceux qui tuent le plus, mais aussi ceux qui meurent le plus dans le monde. En revanche, il met en garde contre la sélectivité des violences policières. La campagne cite que 70% des victimes mortelles dans les actions de la police sont noires. De plus, au cours des trois dernières années, la police a tué au moins 2 215 enfants et adolescents.

Même sans élargir l’exclusion de l’illégalité, la plupart de ces crimes commis par des policiers se retrouvent sans procès. Ces cas sont qualifiés d’actes de résistance, lorsque l’individu est tué lors d’un prétendu affrontement avec la police. L’un des problèmes, selon Félix, est que le ministère public néglige le rôle de supervision des actions de la police. Un autre problème qui encourage l’impunité de la police est l’absence de « règlement de compte » avec le passé de la dictature.

Au lieu d’assouplir les règles garantissant l’impunité aux agents de sécurité, Felix préconise davantage d’investissements dans la formation et la technologie. Il a mentionné, par exemple, l’utilisation de caméras corporelles, qui sont utilisées par la police dans les États de São Paulo, Rio Grande do Sul et Rondônia. En plus d’avoir entraîné une baisse des taux de violence policière, Felix a souligné que le dispositif sert également à protéger la propre intégrité de la police. De plus, les images servent de preuves dans les cas où il y a des victimes en confrontation.

regarder l’interview

Montage : Tiago Pereira – Montage : Helder Lima

Vous pourriez également aimer...