Le Venezuela

La Colombie dénonce le meurtre d’un peuple autochtone Awá l’année dernière

Les défenseurs des droits humains en Colombie ont dénoncé ce vendredi les meurtres de 41 autochtones du peuple Awá au cours des 12 derniers mois dans le département de Nariño (sud-ouest), a rapporté Telesur.

Dans un communiqué publié sur le réseau social Twitter, la communauté de juristes d’Akubadaura et l’organisation Unidad Indígena del Pueblo Awá (Unipa) rejettent l’augmentation de la violence contre leurs communautés et la situation des «camps de guerre» dans lesquels ils vivent.

Le texte ajoute qu’au cours des derniers mois, les massacres, les déplacements, les séquestrations, les meurtres, les disparitions forcées, la torture, les menaces contre les dirigeants et les attaques se sont intensifiés dans ce territoire.

En plus de ces événements violents, les Awá déclarent que leurs communautés sont affectées par des affrontements entre groupes armés légaux et illégaux.

La déclaration adresse une demande au bureau du procureur général de déclarer les coupables de ces événements et de les juger, les empêchant ainsi de rester dans l’impunité.

Le Bureau de l’Ombudsman est également tenu de publier des rapports et d’assurer le suivi des alertes précoces concernant la crise humanitaire que traverse cette communauté.

De même, ils demandent un soutien permanent à la prise en charge des victimes et que cette crise humanitaire soit dénoncée par les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme.

Vous pourriez également aimer...