La Colombie

La Colombie interdit l'entrée aux citoyens de sept pays

Dans une circulaire publiée par le ministère colombien des Affaires étrangères, les consulats du Canada, du Chili, de France, des Pays-Bas, d'Allemagne, d'Espagne et d'Argentine sont mentionnés la possibilité de restreindre temporairement, l'entrée dans le pays de citoyens de ces nations.

Cette mesure s'appliquera aux «voyages non essentiels» et serait donnée en réponse aux mesures que les gouvernements de ces pays ont mises en œuvre avec les voyageurs de Colombie, au milieu de la pandémie COVID-19.

De cette manière, les autorités d'immigration du territoire colombien doivent exiger un visa des citoyens de ces 7 nations et ne pourront pas entrer avec uniquement leur passeport.

La Colombie prendra des mesures de migration avec les citoyens de 7 pays. Photo: Pixabay

La Colombie prendra des mesures de migration avec les citoyens de 7 pays. Photo: Pixabay

«Dans un sens pratique, la mesure adoptée signifie que les ressortissants de ces pays ne pourront plus entrer en Colombie pour des activités de visiteurs avec uniquement leur passeport (…) la seule façon pour les ressortissants de ces pays d'entrer en Colombie est d'avoir un visa ”Spécifie le document.

La circulaire indique que la mesure restrictive débutera à 00h00 le mardi 10 novembre, mais le ministère des Affaires étrangères a confirmé que ce ne sera pas le cas, car les détails doivent encore être finalisés lors d'une réunion qui se tiendra ce lundi où d'autres mesures pourraient entrer. et la date définitive du début de celui-ci.

C-DSG-DIMCS-20-000131 est le numéro d'identification de cette circulaire, bien que Fulvia Benavides Cotes, directrice des migrations et des affaires consulaires, indique que 5 cas de restrictions d'entrée seront exemptés pour les citoyens de ces pays:

  • Étrangers titulaires de visas M (Migrant), R (Résident) et V (Visiteur) valides, conformément aux dispositions de la Résolution 6045 de 2017.
  • Titulaires de passeports ou de visas à caractère diplomatique.
  • Membres d'équipage.
  • Cas d'urgence humanitaire.
  • Événement fortuit ou force majeure.

Le ministère des Affaires étrangères précise que ladite mesure entrera en vigueur et ne pourra être levée que "jusqu'à ce que le gouvernement colombien parvienne à un accord pour coordonner la mobilité des voyageurs dans les deux sens avec lesdits gouvernements".

Un exemple clair est celui présenté avec l'Allemagne, qui n'autorise pas l'entrée de touristes et les courts trajets, maximum jusqu'à 90 jours, ne sont actuellement autorisés que s'il existe une raison d'urgence personnelle justifiée.

La possibilité de restreindre l'entrée dans le pays est connue quelques jours après que le ministère de la Santé a éliminé le test PCR comme exigence pour les vols en provenance de l'étranger.

Sergio Gil • Colombia.com • Lun, 09 / Nov / 2020 16:16

Vous pourriez également aimer...