Le Venezuela

La Commission de dialogue et les parties ont abordé l’agenda électoral

Lors d’une conférence de presse tenue au Palais législatif fédéral, le président de la Commission spéciale pour le dialogue, la paix et la réconciliation de l’Assemblée nationale (AN), Jorge Rodríguez, a annoncé la création de la sous-commission des partis politiques.

Rodríguez, a souligné que lors de la réunion qu’ils ont tenue avec les représentants des différentes organisations à des fins politiques dans le pays, il a été convenu que le corps législatif sera composé des députés Francisco Torrealba, Timoteo Zamabrano et Luis Eduardo Martínez, qui auront la tâche de prendre les rênes de ce groupe qui doit désormais établir une communication fluide et permanente avec les parties.

De même, il a souligné qu’un calendrier a été établi pour que ces réunions aient lieu tous les 15 jours avec le plan d’avancer dans la discussion des questions qui intéressent tous les citoyens, en particulier, les aspects économiques, commerciaux, sanitaires, politiques et sociaux.

Il a également précisé que la réunion a porté sur le développement du processus de candidature pour la formation du Conseil électoral national, qui compte un total de 75 personnes qui ont passé la première phase de sélection.
« La Commission de dialogue rencontrera les parties pour discuter des questions inhérentes au fonctionnement des organisations de l’opposition vénézuélienne et de la révolution bolivarienne », a-t-il indiqué.

«Aujourd’hui, nous parlons du développement du processus de nomination et de la constitution du pouvoir électoral. La sélection des recteurs qui dirigeront les élections dans les 7 prochaines années ». projection.

En ce sens, il a souligné que la méthodologie et les plans du pouvoir législatif ont été analysés en référence aux élections des dirigeants dans les différents États du pays et des parlements régionaux prévus pour cette année.

« Nous avons parlé des différentes modalités d’élection des maires, des gouverneurs, des conseils municipaux et législatifs », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne l’aspect sanitaire, il a souligné qu’ils ont parlé des stratégies pour faire face et prévenir la propagation du Covid-19 dans le pays, en particulier les jours de vaccination et de désinfection.

« Nous avons promis d’établir un lien avec la Commission présidentielle pour le contrôle et la prévention du Covid-19 afin que les partis politiques soient conscients de l’évolution et du combat que le Venezuela a mené », a-t-il déclaré.

Il a souligné que la discussion de chaque point à l’ordre du jour de la journée a été rendue possible grâce au respect des mesures de biosécurité et de protection que le gouvernement national a mises en place pour empêcher la pandémie qui sévit actuellement dans le pays et le reste du monde d’affecter les parlementaires et le personnel qui. travaille quotidiennement dans cette institution.

Debemos mencionar que el acercamiento y intercambio establecido entre partidos políticos y la Asamblea Nacional forman parte de los acuerdos promovidos por el Ejecutivo desde el pasado 5 de enero del presente año para buscar el entendimiento, la estabilidad y la paz entre todos los sectores que hacen vida au Vénézuela.

Vous pourriez également aimer...