Le Venezuela

La déforestation dans le pays a diminué de 47%

Le ministre de l’Ecosocialisme, Josué Lorca, a assuré, dans son discours au sommet des Nations Unies sur le changement climatique (COP26), que le pays a réduit le taux de déforestation à 47% par rapport à 2000.

Il a averti dans la ville de Glasgow, en Écosse, que les sanctions unilatérales et illégales imposées à la nation par les États-Unis et leurs agents représentent un très grave préjudice pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris de 2015 et des décisions prises à la COP26, puisqu’elles limitent la capacité d’agir face à la crise climatique et d’adopter des mesures d’atténuation et d’adaptation.

Il a précisé que le Venezuela a travaillé sur neuf aspects pour contrer les effets du changement climatique ; le premier est la réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre. D’autre part, une proposition de législation sur le changement climatique est en cours, avec un accent intergénérationnel et de genre.

De même, une cartographie sociale et une carte de vulnérabilité et de risque ont été élaborées.

Le ministre Lorca a déclaré que, dans le domaine de la conservation, le pays possède le plus grand parc de forêt tropicale humide de la planète, le parc national de Caura, avec 7,5 millions d’hectares, important dans l’absorption naturelle du carbone.

Vous pourriez également aimer...