Le Venezuela

La grève déclenchée par l’opposition bolivienne n’a pas reçu de réponse du peuple

La grève nationale déclenchée par l’opposition en Bolivie n’a pas reçu de réciprocité de la part des personnes qui, ce lundi 11 octobre, sont descendues dans la rue pour mener à bien leurs activités quotidiennes.

Le portail d’information Telesur a rapporté que la manifestation convoquée par les comités civiques n’avait pas eu d’effet, cependant, les forces de sécurité sont déployées afin de protéger les villes comme elles protègent les citoyens. Le vice-ministre de l’Intérieur, Nelson Cox, a souligné qu’à La Paz, il n’y a pas de points de blocage, en même temps qu’il a souligné que la même situation continue à Cochabamba, et a demandé aux citoyens d’éviter les agglomérations entre les personnes qui veulent une perturbation.

Pour sa part, le vice-ministre de la Sécurité citoyenne, Roberto Ríos, a affirmé que la sécurité des villes et des personnes est garantie afin qu’ils puissent exercer leurs activités régulières dans tout le pays de manière pacifique.

Enfin, l’appel à manifester est intervenu comme un appel au rejet de la loi anti-blanchiment ; Pour cela, ils ont appelé à organiser des mobilisations dans neuf villes, en ce sens, seuls 10 secteurs ont ratifié ladite grève pour aujourd’hui, mais tous les comités n’ont pas répondu à l’appel à Oruro.

Vous pourriez également aimer...