Le Brésil

La National Academy of Medicine prend position sur les cigarettes électroniques – Jornal da USP

João Paulo Lotufo commente la note publiée par l’institution à propos de la cigarette électronique, qui apporte autant de nicotine que celle contenue dans une cigarette classique

par Sandra Capomaccio

L’Académie nationale de médecine (ANM) a publié une note technique mettant en garde contre l’utilisation de cigarettes électroniques. En effet, Anvisa aborde les questions liées à la vente de cigarettes électroniques au Brésil, qui sont des appareils qui libèrent des vapeurs de nicotine et des solvants chimiques toxiques (les cigarettes électroniques ne brûlent pas le tabac, elles vaporisent des liquides). L’idée proposée par l’industrie est de réduire la consommation de cigarettes par les fumeurs. La réalité, cependant, ne supporte pas ce concept en tant que stratégie pour réduire le tabagisme », dit la note.

« Dans les cigarettes électroniques, on utilise des sels de nicotine, une nouvelle forme d’addiction beaucoup plus puissante, qui permet des vaporisations plus rapides et plus intenses, apportant autant de nicotine qu’il y en a dans un paquet de cigarettes classique. L’utilisation de cigarettes électroniques par les adolescents augmente le risque de devenir fumeur et d’absorber d’autres substances toxiques par inhalation.

Ailleurs, la note dit : « Grâce à une politique cohérente, le Brésil a considérablement réduit le tabagisme dans notre population. Nous étions 30% fumeurs, actuellement il y en a 9,8%. Il est inquiétant qu’il y ait des tentatives pour introduire sur le marché davantage d’instruments d’intoxication et de dommages à la santé humaine. Nous sommes sûrs qu’Anvisa et tous les domaines de la Santé sauront éviter que les pressions du lobbying ne nous conduisent à un revers, où les bénéfices sont obtenus au détriment de la santé de la nouvelle génération de Brésiliens. »

Une étude aux États-Unis a montré que les fumeurs étaient plus susceptibles de mourir d’un cancer du poumon que ceux qui n’avaient jamais fumé. Chez ceux qui ont commencé à fumer avant l’âge de 18 ans, la probabilité de mourir de la maladie a augmenté d’au moins trois fois.


Dr Bartô et les docteurs en santé
La colonne Dr Bartô et les docteurs en santé, avec le médecin assistant de l’hôpital universitaire de l’USP João Paulo Lotufo, est diffusé tous les mardis à 9h30, sur USP Radio (São Paulo 93,7 FM; Ribeirão Preto 107,9 FM) et également sur Youtube, avec la production du Journal of USP et TV USP.

.

politique d’utilisation
La reproduction des articles et des photographies est libre en citant le Journal of USP et l’auteur. Dans le cas de fichiers audio, les crédits doivent être attribués à Rádio USP et, si expliqué, aux auteurs. Pour l’utilisation des fichiers vidéo, ces crédits doivent mentionner TV USP et, si précisé, les auteurs. Les photos doivent être créditées en tant qu’images USP et le nom du photographe.

Vous pourriez également aimer...