Le Brésil

La politique étrangère du Brésil et l’importance de la participation sociale

Palais d'Itamaraty, siège du ministère des Affaires étrangères.  Instance directement liée à la politique étrangère du Brésil.  Image : Reproduction Gouvernement fédéral/ MRE.
Palais d’Itamaraty, siège du ministère des Affaires étrangères. Image : Reproduction Gouvernement fédéral/ MRE.

Saviez-vous que la politique étrangère du Brésil est aussi une politique publique ? A ce titre, la politique étrangère doit être légitimée par le peuple et répondre aux aspirations de la population.

Cependant, nous sommes habitués à voir la diplomatie et la politique étrangère comme une façon isolée de faire de la politique, comme si seuls les fonctionnaires de l’État ministère des Affaires étrangères pourrait interférer dans le fonctionnement des relations internationales brésiliennes.

Même ainsi, la participation de la société civile aux questions de politique étrangère doit toujours être présente afin que l’intérêt national puisse être atteint.

Dans ce texte, politisez ! t’expliquer importance de la participation sociale dans la politique étrangère brésilienne.

A lire aussi : Quelles sont les attributions du ministère des Affaires étrangères ?

Contexte historique de la participation sociale dans la politique étrangère du Brésil

C’était dans le cadre de redémocratisation du pays, entre 1975 et 1985, que plusieurs acteurs politiques se sont réunis dans le but de restaurer la démocratie au Brésil.

Dès lors, les organisations non gouvernementales, les mouvements sociaux, le milieu universitaire, la presse, le monde des affaires, les associations de classe, parmi de nombreuses autres composantes importantes de cette action démocratique, se sont réunis pour former une société civile politiquement organisée.

C’est même lors du mouvement de Direct maintenant que la société s’est réunie pour exprimer la volonté d’élire démocratiquement ses gouverneurs, et, même si l’objectif principal n’a pas été atteint, d’autres victoires ont été remportées dans cette trajectoire.

Il convient également de rappeler que le Constitution fédérale de 1988 fait le la participation sociale un pilier de la démocratie brésilienneet c’est pourquoi cette attitude politique est si importante pour la politique publique.

En matière de politique étrangère, ce sont les négociations dans le domaine commercial en 1995 qui ont favorisé le développement de stratégies de dialogue avec la société civile, créant à terme des réseaux d’interaction.

L’ambassadeur José Augusto Lindgren Alves souligne que le Cycle social des conférences de l’ONU il a été un catalyseur de la relation entre l’État et la société, agissant à travers des décisions gouvernementales basées sur l’écoute, le débat et l’analyse des opinions non gouvernementales.

À thème environnementalil y a eu des consultations avec la société civile depuis que le Brésil a accueilli la Rio-92.

De même, dans le domaine de Intégration régionaleon constate que le MERCOSUR a été créé en ayant la participation sociale comme valeur essentielle, ainsi qu’on le voit avec l’institutionnalisation de la Programme social et participatif du MERCOSURcoordonné par Itamaraty et pour Secrétariat Général de la Présidence de la République entre 2008 et 2015, constituant un mécanisme de participation des société civile financé par le gouvernement brésilien.

Lancement du programme "Programme social et participatif du Mercosur".  La participation du Brésil au Mercosur constitue un intérêt national dans la politique étrangère brésilienne.  Image : Ricardo Stuckert/PR.
Lancement du « Programme Social et Participatif du Mercosur ». Image : Ricardo Stuckert/PR.

Le rôle des conseils et des conférences

Au Brésil, conseils et conférences sont les stratégies institutionnelles les plus récurrentes d’interaction entre la société civile et la consolidation des politiques publiques.

Les conseils sont un modèle de débat permanent, créé par un acte normatif et formé de représentants de la société civile et du gouvernement.

Ce sont des canaux de dialogue entre l’État et la société, et leur importance a été soulignée par le ministre Miguel Darcy de Oliveira, qui souligne qu’à des moments différents, les sujets abordés dans les conseils ont eu des conséquences importantes pour les positions défendues par le Brésil aux Conférences sur les droits des femmes, les droits humains et le développement social.

Actuellement, les diplomates ont des sièges dans des dizaines de Conseils des politiques publiquesdans le but d’accompagner la réflexion entre l’État et la société civile.

À leur tour, les conférences sont des moyens pour l’État et la société de créer un programme commun de politique publique. Ils sont généralement convoqués par le Pouvoir exécutif (au moyen d’un décret présidentiel ou d’un arrêté ministériel), ils se produisent avec une fréquence régulière et sont divisés par thèmes.

LA objectif principal des conférences est de formuler des propositions de politiques publiquesévaluer les actions et les réalités qui touchent ces politiques et aussi renforcer la participation sociale.

Voir aussi notre vidéo sur qui fait les politiques publiques !

Participation sociale dans la politique étrangère du Brésil

La tendance ouverte à participation socialedans le cadre de la politique étrangère, s’est déroulée tout au long des années 1990, avec des négociations autour du MERCOSUR, de l’ONU, de la ZLEA et sur les questions commerciales (avec la Ronde du millénaire).

En ce sens, Itamaraty se prépare à répondre aux demandes de la population. En 1993, le chancelier Fernando Henrique Cardoso a organisé une série de séminaires par le Institut de recherche en relations internationales (IPRI)auquel ont participé des universitaires, des hommes d’affaires, des syndicalistes et des diplomates, tous là pour débattre de l’orientation de la politique étrangère et de la démocratie brésiliennes.

Entre 2006 et 2011, le FUNAG commence à organiser chaque année les Conférences sur la politique étrangère et la politique internationale, et à partir de 2012, les Conférences sur les relations étrangères ont eu lieu, principalement destinées aux universitaires.

Donc, le rapprochement d’Itamaraty avec la société civile est un processus qui intervient après la redémocratisationet les moments les plus marquants ont été les Conférences des Nations Unies dans le cycle socialoù se multiplient les négociations économiques multilatérales.

À la suite de cette augmentation et aussi de la pression exercée à l’ONU par les ONG pour participer à la discussion, des mécanismes de dialogue avec la société civile ont été créés.

Dans le domaine de l’environnement, le dialogue avec la société civile s’est intensifié depuis Rio-92, en mettant l’accent sur les dialogues générés autour de la Río+20Depuis Objectifs de développement durable (ODD) et des plans pour lutter contre le changement climatique.

Dans ce cas, les faits saillants Dialogues sur le développement durablelancé par le Brésil en partenariat avec l’ONU, qui a utilisé un processus de consultation spécial utilisant Internet.

Voir aussi notre vidéo sur ce que sont les organisations internationales !

Itamaraty et la société civile

Cette histoire démontre qu’Itamaraty n’est plus une institution fermée déconnectée de la société civile. La mondialisation, la libéralisation économique et l’impact des médias sur la société brésilienne ne permettent pas d’isoler la politique étrangère.

La dynamique de la participation civile tend à varier selon le thème et le moment politique, comme ce fut le cas lors des négociations du Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA)la formation du Mercosur et les débats sur l’environnement.

Aujourd’hui, des secteurs de la société civile peuvent s’organiser politiquement grâce à Internet, sur la base des Cadre des droits civils pour Internetpour réclamer le garantie des droits et défendre la participation sociale, l’un des principaux éléments constitutifs de la démocratie et un indicateur de la qualité du régime démocratique.

Alors, avez-vous compris l’importance de la participation sociale dans la politique étrangère brésilienne pour atteindre les intérêts nationaux ? Laisse ton commentaire!

Références:

Vous pourriez également aimer...