Le Venezuela

La tension entre l’Iran et Israël est au bord de l’affrontement

Le ministère iranien des Affaires étrangères a averti jeudi Israël de s’abstenir de toute action militaire contre la République islamique, après qu’Israël a menacé Téhéran, après l’avoir accusé d’avoir attaqué un pétrolier au large des côtes d’Oman.

« Dans une nouvelle violation insolente du droit international, le régime israélien menace désormais ouvertement l’#Iran d’une action militaire », a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne Said Khatibzadeh sur Twitter.

« Nous le disons clairement : TOUTE action imprudente contre l’Iran conduira à une réponse DÉCISIVE », a averti Khabitzadeh. « Ne nous mettez pas à l’épreuve. »

Le 29 juillet, le « MT Mercer Street », un pétrolier exploité par une société israélienne, a été attaqué au large des côtes d’Oman. Un garde de sécurité britannique et un membre d’équipage roumain ont été tués dans l’incident.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël ont blâmé l’Iran pour l’attaque, ce qu’il a nié.

Un jour après l’attaque, le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid a affirmé qu’il avait parlé avec son homologue britannique, Dominic Raab, de « la nécessité de répondre durement à l’attaque ».

Mardi, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré que son gouvernement travaillait sur une réponse commune à l’attaque, mais que son pays « savait aussi agir seul ».

Le « Mercer Street » naviguait déchargé de Dar es Salaam, en Tanzanie, vers Fujairah (Emirats arabes unis) lorsqu’il a été attaqué, selon Zodiac Maritime, qui exploite le navire japonais, battant pavillon libérien.

L’Iran et Israël sont deux des grandes puissances du Moyen-Orient et sont directement ou indirectement en désaccord en Syrie, au Liban et dans la bande de Gaza.

Vous pourriez également aimer...