Le Venezuela

L’Algérie organise des élections législatives anticipées

Les électeurs algériens se rendent aujourd’hui aux urnes pour des élections législatives anticipées convoquées par le président, Abdelmayid Tebune, lors de sa campagne en décembre 2019, a rapporté Prensa Latina.

Tebune, arrivé au pouvoir après la démission en avril 2019 du président Abdelaziz Buteflika, a annoncé en février la dissolution du Parlement et la convocation d’élections, après avoir approuvé une révision de la Constitution par référendum.

Il s’agit des premières législatures depuis la démission de Bouteflika et environ 24 millions d’Algériens ont été convoqués pour élire les 407 députés de l’Assemblée populaire nationale pour une période de cinq ans.

Les électeurs devront choisir parmi plus de 13 000 candidats, dont plus de la moitié se présentent comme candidats indépendants, la première fois qu’un si grand nombre adopte cette définition électorale pour faire face à des candidats soutenus par un parti.

Selon l’analyse publiée ce samedi par le portail numérique africanews.com, ces nouveaux venus au combat avec une vague affiliation, pourraient s’imposer comme une nouvelle force avec l’aval du gouvernement, qui a interpellé les jeunes et encouragé leurs candidatures.

Cependant, le mouvement d’opposition Hirak Protest a exigé un boycott de la consultation après avoir demandé une révision du système politique.

Parallèlement, en dehors de la scène locale, certains analystes estiment qu’il y aura un niveau d’abstention important, même si le président a affirmé en mars que la plupart des demandes adressées aux autorités étaient satisfaites.

Selon les analystes, les 407 parlementaires élus dans cette consultation – dont les premiers résultats préliminaires pourraient être rendus publics demain – seront confrontés à une tâche ardue pour tenter de renforcer l’économie algérienne, endommagée par la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole, entre autres. .priorités.

Vous pourriez également aimer...