Lance un plan de récupération pour les zones de surveillance environnementale à Lara

Le ministre de l’Écosocialisme du gouvernement bolivarien, Josué Alejandro Lorca, a lancé ce mercredi 12 janvier le Plan national de récupération des infrastructures de surveillance et de contrôle environnemental de l’État de Lara.

Lorca, en collaboration avec le gouverneur de l’entité, Adolfo Pereira et le maire de la municipalité de Palavecino (Cabudare), Derby Guedez, ont livré la Maison du garde forestier -située dans le parc national de Terepaima- ainsi que des équipements et des outils pour les approcher.

L’objectif est de renforcer la surveillance et le contrôle environnemental de cette réserve naturelle d’eau, de flore et de faune qui englobe une zone montagneuse entre les États de Lara (Barquisimeto) et Portuguesa (Guanare). Une garantie également pour le plaisir des visiteurs qui utilisent traditionnellement ce territoire pour le VTT, la randonnée et les loisirs.

A noter que l’infrastructure collective offre aux gardiens du parc un espace confortable et spacieux, pour les jours de repos, pendant les gardes de jour et de nuit, qui alternent avec des membres de la Garde nationale bolivarienne (GNB), rattachée à la Pépinière environnementale.

★★★★★