Le Venezuela

L’Assemblée nationale a analysé la situation de l’immigration vénézuélienne

Hier, la Commission permanente sur la politique étrangère, la souveraineté et l’intégration de l’Assemblée nationale (AN) a organisé le forum « Migration et mobilité humaine », un espace dans lequel des présentations ont été faites sur les flux migratoires des Vénézuéliens.

L’activité s’est déroulée au Palais législatif fédéral, siège de l’AN, et a été coordonnée par la présidente de la sous-commission de l’intégration et des affaires frontalières, la députée Vanesa Montero, qui a souligné que le forum avait servi à établir un premier diagnostic de la situation des migrants vénézuéliens avec une vision globale.

De plus, au cours de la réunion, les thèmes ont été abordés : le traitement des statistiques, l’impact sur la population et l’effet des médias sur les citoyens qui ont décidé de quitter le pays.

Il a souligné que la question est très médiatisée au Venezuela, ce qui a influencé les déplacements et la justification d’une intervention. Il a indiqué que cette première initiative servira à promouvoir le débat et la construction de propositions permettant d’établir un programme d’action pour faire face à la situation.

Montero a souligné que dans les prochains jours, ils se réuniront à nouveau pour analyser les contributions présentées par les participants et ainsi lancer un processus d’accompagnement des migrants qui touchent principalement les femmes et les jeunes, qui permettra de révéler la situation à partir de la nouvelle NA.

Le forum, auquel ont participé des ambassadeurs de divers pays, dont la Chine, la Russie, la Turquie, la République arabe sahraouie démocratique et la Barbade, a discuté de propositions fondées sur la nécessité d’institutionnaliser et d’organiser les données migratoires, ainsi que de promouvoir la recherche sur la mobilité humaine.

Vous pourriez également aimer...