La Colombie

L’Atlético Nacional a également regretté des actes de violence contre Santa Fe

Par une déclaration, l’Atlético Nacional a rejeté ce qui s’est passé au stade El Campín à la fin de la première moitié du duel au cours duquel ils ont battu Santa Fe 1-0.

Selon le président de Santa Fe, Eduardo Méndez, les événements se sont produits après les 45 premières minutes, lorsqu’une minorité du bar Nacional situé dans la tribune nord a attaqué des supporters de l’équipe cardinalice qui se trouvaient dans la tribune familiale.

Cette situation a provoqué la réaction des supporters de Santa Fe qui se trouvaient dans la tribune sud, qui ont envahi le terrain pour aller au nord à la défense des supporters attaqués.

Les événements ont amené les autorités à retarder la reprise de la seconde moitié de l’engagement.

A lire aussi : Quelle honte ! Les fans sont revenus à El Campín mais l’ont fait avec violence dans le duel Santa Fe-Nacional

Le cardinal président a déclaré que les bars de Nacional ne rentreraient pas dans le stade de la capitale lors des duels avec Santa Fe. « Ils ne retourneront pas dans le stade tant que Santa Fe sera le lieu. C’est une détermination que j’ai prise », a-t-il annoncé ce mercredi sur Blu Radio.

« L’Atlético Nacional rejette et regrette profondément les actes de violence qui se sont produits au stade Nemesio Camacho El Campín.

Tout notre soutien aux personnes touchées et tolérance zéro pour les violents.

Nous rêvons de football en paix et en famille, et nous concentrons nos efforts dans ce sens pour que ce que nous vivons ne se répète jamais », indique le communiqué de l’équipe verte.

Le bar Los Del Sur, le plus grand de l’équipe d’Antioquia, a également rejeté les actions violentes de ces fans sur leurs réseaux sociaux.

« La violence dans le football doit cesser une fois pour toutes car même si elle a de nombreuses explications, elle n’a aucune justification. Nous rejetons totalement ce qui s’est passé ».

Vous pourriez également aimer...